Le Film du jour n°39 : Deux espionnes avec un petit slip à fleurs

Publié le par lefilmdujour

Titre original : Opalo de fuego: Mercaderes del Sexo

Un film espagnol de Jesus FRANCO (1980) avec Lina Romay (alias Candy Coster), Nadine Pascal, Olivier Mathot...

Réalisateur ibérique né en 1930 et décédé en 2013, Jesus Franco est à bien des titres un cas à part dans l'histoire du cinéma européen. Œuvrant sous une multitude de pseudonymes (si Jesus Franco est bien son vrai patronyme, il a aussi signé des films sous les noms de Jess Franco, Clifford Brown, Betty Carter, Adolf M. Frank, Jess Frank, David Khune, Michael Thomas, Dave Tough ou Pablo Villa), il se singularise tant par son côté prolifique (presque 200 longs métrages entre 1959 et aujourd'hui !) que par son éclectisme.

Jesus Franco a ainsi touché à presque tous les genres, de l'espionnage (Chasse à la Mafia, 1964) au film d'aventures familial (Un capitaine de quinze ans, 1974) en passant par le film d'épouvante (Le sadique baron Von Klaus, 1962), le film de vampires (Les nuits de Dracula, 1970, avec Christopher Lee himself), le film de prisons de femmes (L'amour dans les prisons de femmes, 1968, connu également sous le titre encore plus évocateur des Brûlantes...), le film d'horreur sadique (Une fille pour les cannibales, 1980) et le porno (Célestine bonne à tout faire, 1974). Bref, dans cette grande auberge espagnole, il y en a pour tous les goûts.

Le docteur Orloff, un personnage créé par Jesus Franco et joué par Howard Vernon (image : www.cinaff.com)

Boudé voire ignoré par la critique, mais admiré par une chapelle de fanatiques, Jesus Franco n'est toutefois pas à négliger. Tournant dans l'urgence et n'hésitant jamais à se lancer dans l'expérimental, il a même vu certains de ses films projetés par la Cinémathèque française. Ce fut notamment le cas de Deux espionnes avec un petit slip à fleurs, le Film du jour !

Jesus Franco a également côtoyé Orson Welles. Il fut l'assistant du maître sur son Falstaff (1966) et réalisa en 1993 un montage des scènes tournées par Welles pour un Don Quichote inachevé. Le réalisateur espagnol fit jouer des acteurs comme Klaus Kinski, Mark Hamill (oui, le Luke Skywalker de La guerre des étoiles), Mercedes McCambridge (la rivale de Joan Crawford dans le Johnny Guitar de Nicholas Ray), Maria Schell (la Gervaise du film éponyme de René Clément) et Brigitte Lahaie (qu'on ne présente plus...). Avec le suisse Howard Vernon, son acteur fétiche, Jesus Franco créa également le personnage du docteur Orloff, certes moins célèbre que le docteur Mabuse de Fritz Lang, mais tout aussi dément et pervers.

Deux espionnes avec un petit slip à fleurs, l'histoire : Selon la Cinémathèque française, Deux espionnes avec un petit slip à fleurs est l'une des œuvres les plus radicales de Jesus Franco (à la lecture du titre, on a du mal à le croire, mais si c'est la Cinémathèque qui le dit...). Tourné pendant l'une des périodes les plus expérimentales du réalisateur (c'est vrai que le slip à fleurs, c'est quasi underground !), le film décrit les pérégrinations de deux donzelles qui tentent de démanteler un réseau de traite des blanches. Un prétexte inusable qui permet d'enquiller une succession de scènes où "violence et érotisme se mêlent dans un mouvement dérisoirement sublime" (dixit la Cinémathèque, j'en ai la larme à l’œil tellement c'est beau !).

Lina Romay, l'égérie de Jesus Franco

De son vrai nom Rosa Maria Almirall, l'actrice catalane Lina Romay, née en 1954, n'est autre que la compagne de Jesus Franco avec qui elle a tourné un nombre incalculable de films depuis La fille de Dracula et Les expériences érotiques de Frankenstein (Frankenstein nous avait caché ça !), tous deux sortis en 1972.

Parfois créditée au générique sous les noms de Candy Coster ou de Lulu Laverne (le pseudo, c'est décidément une affaire familiale !), elle n'hésite jamais à donner de sa personne lors des tournages, tant devant que derrière la caméra... Elle excelle, paraît-il, dans les rôles de vampire "sexuel", le plus célèbre d'entre eux étant celui de La comtesse noire (1973), film connu également sous le nom de La comtesse aux seins nus, titre qui s'inspire évidemment de La comtesse aux pieds nus (1954), le chef-d’œuvre de Joseph Mankiewicz avec Ava Gardner. Lina Romay est décédée le 15 février 2012.

La Française Muriel Montossey est aussi passée entre les mains de Jesus Franco

A noter que Muriel Montossey, bien connue des (vieux) fidèles de La classe, émission présentée par Fabrice sur FR3 à la fin des années 80 (c'est elle qui racontait des histoires coquines d'un air cucul), figure au générique de Deux petites espionnes...

Sous le pseudo (encore un !) de Victoria Adams ou Vicky Adams, elle a joué dans plusieurs films de Franco à la fin des années 70 et au début des années 80 (Camp d'amour pour mercenaires, Le cri d'amour de la déesse blonde, etc.). On a également aperçu Muriel Montossey chez notre Max Pecas national (Belles, blondes et bronzées, 1981), chez James Ivory (Quartet, 1981) (quel grand écart entre un navet et un film primé à Cannes !) et chez Yves Boisset (Radio Corbeau, 1989). Elle a aussi tourné pour Jean Rollin, un autre pape du cinéma bis (Fascination, 1979).

Publié dans Titres rigolos

Commenter cet article