Solutions des Enigmes n°1 à n°10

Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°1 :

1 - Pernilla August/Östergren, Prix d'interprétation féminine à Cannes en 1992. Elle joue le rôle de la mère d'Anakin Skywalker dans La guerre des étoiles I : la menace fantôme (Lucas, 1998).
2 - Joseph Fiennes joue le rôle du gardien de prison de Nelson Mandela dans Goodbye Bafana (2007). Ce film est réalisé par Bille August, mari de Pernilla August dans les années 90 et détenteur de deux Palmes d'or, la première obtenue pour Pelle le conquérant en 1988, la seconde pour Les meilleures intentions en 1992, film qui valut aussi le prix d'interprétation féminine à Pernilla August.
3 - David Cronenberg dirigea Ralph Fiennes, le frère aîné de Joseph Fiennes, dans Spider (2002), l'histoire d'un schizophrène.
4 - Deborah Harry, chanteuse du groupe Blondie, joue dans Vidéodrome, un film réalisé par David Cronenberg en 1982.
5 - Loin d'elle (2007), avec Julie Christie, l'inoubliable interprète de Docteur Jivago (Lean, 1965), est le premier film réalisé par l'actrice canadienne Sarah Polley. Sarah Polley et Deborah Harry partageait l'affiche de Ma vie sans moi (2003), long métrage de la réalisatrice espagnole Isabel Coixet.
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°2 :

1 - Bruce Dern. Cet acteur américain a joué dans Pas de printemps pour Marnie (1964) (il y interprète le marin tué à coups de tisonnier par la toute jeune Marnie) et dans Complot de famille (1976), deux films de Hitchcock.
2 - Sailor et Lula (Wild at Heart). Ce long métrage de David Lynch est interprété notamment par Nicolas Cage et Laura Dern, fille de Bruce Dern et de Diane Ladd, actrice qui joue également sa mère dans ce film palmé à Cannes en 1990.
3 - Grace Zabriskie. Actrice fétiche de David Lynch (on l'a revue dans Inland Empire en 2006), elle joue la mère de Laura Palmer dans Twin Peaks, la série TV culte de David Lynch et Mark Frost.
4 - Roberto Rossellini. Ce réalisateur italien, pape du néoréalisme (Rome, ville ouverte ; Paisa ; Stromboli) est le père d'Isabella Rossellini (sa maman est Ingrid Bergman). Isabella Rossellini et Grace Zabriskie jouent les jumelles Durango dans Sailor et Lula.
5 - Jeanne au bûcher. Réalisé en 1954 par Roberto Rossellini, ce film est interprété par Ingrid Bergman. C'est une mise en images de l'oratorio du même nom dont les paroles sont signées Paul Claudel, la musique étant à mettre au compte d'Arthur Honegger.
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°3 :

1 - Andrzej Wajda, metteur en scène polonais, réalisateur de Danton (1982) avec Gérard Depardieu.
2 - L'homme au crâne rasé (1966) du réalisateur belge André Delvaux, avec, notamment Beata Tyszkiewicz, actrice polonaise qui fut mariée à Andrzej Wajda.
3 - L'acteur italien Gian Maria Volonte qui tient le rôle principal de L’œuvre au noir (1988), film réalisé par André Delvaux d'après le roman de Marguerite Yourcenar.
4 - Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (1971), réalisé par l'Italien Elio Petri avec Gian Maria Volonte. La maîtresse y est interprétée par l'actrice d'origine brésilienne Florinda Bolkan.
5 - Non, ce n'est ni Anita Strindberg, ni Britt Ekland, ni Ingrid Thulin... et encore moins Pauline Carton. Il s'agit de l'actrice suédoise Ewa Aulin, une Miss Suède junior. Elle a interprété le rôle-titre de Candy (C. Marquand, 1968), film où apparut pour la première fois à l'écran Florinda Bolkan. Le Film du jour a parlé d'Ewa Aulin dans La mort a pondu un œuf et dans V'là que les nonnes dansent le tango !
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°4 :

Première étape : Jack Nicholson. L'acteur interpréta le dramaturge américain Eugene O'Neill dans Reds (1981), un film de Warren Beatty narrant la vie de John Reed, le journaliste américain qui put vivre la révolution russe sur place. Eugene O'Neill est le père d'Oona O'Neill, la dernière épouse de Charles Chaplin, décédé à Vevey (Suisse) en 1977. L'actrice Geraldine Chaplin est l'un des enfants nés de cette union.
Deuxième étape : Maria Schneider, fille de Daniel Gélin et demi-sœur de Fiona Gélin. Fiona Gélin joua, enfant, la fille de Rodolphe, le fils de l'empereur autrichien François-Joseph dans Mayerling (1968), un film de Terence Young avec Omar Sharif et Catherine Deneuve.
Troisième étape : Jenny Runacre. L'actrice joue le rôle de la femme du reporter interprété par Jack Nicholson dans Profession : reporter (1975) de Michelangelo Antonioni, film dans lequel joue également Maria Schneider.
Quatrième étape : Caravaggio (1985), un film du réalisateur britannique Derek Jarman qui raconte la vie du Caravage, le peintre italien du XVIe siècle. Derek Jarman a signé en 1977 Jubilée, un long métrage qui s'inscrit dans la mouvance punk et dans lequel la reine Elizabeth I, interprétée par Jenny Runacre, est transportée au XXe siècle pendant une séance d'occultisme. Dans ce film, Elizabeth II est morte et Buckingham Palace est devenu un studio d'enregistrement...
Cinquième étape : le réalisateur italien Tinto Brass, dont les films abondent de femmes aux formes généreuses (Salon Kitty, 1976 ; La clef, 1983 ; Vices et caprices, 1988 ; Paprika, 1991 ; etc.). En 1979, il a signé le dément Caligula (1979), dans lequel l'actrice britannique Helen Mirren (oscarisée pour son interprétation de la reine Elzabeth II dans The Queen de Stephen Frears) interprète Carsonia, la femme de l'empereur Caligula. En 1981, Helen Mirren a joué la fée Morgane dans Excalibur de John Boorman qui met en images le cycle arthurien. Le roi Arthur y est joué par le britannique Nigel Terry qui, par ailleurs, interprète Le Caravage adulte dans Caravaggio.
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°5 :

1 - le célèbre comte Zaroff, interprété par Leslie Banks dans Les chasses du comte Zaroff (1932) d'Ernest B. Schoedsack et Irving Pichel.
2 - Jessica Lange. Pour sa première apparition au cinéma, l'actrice interpréta la belle jeune fille enlevée par King Kong dans le film éponyme tourné en 1976 par John Guillermin. Elle y reprenait le rôle tenu par Fay Wray dans le King Kong de 1933, réalisé par Ernest B. Schoedsack et Merian C.Cooper. Fay Wray jouait le rôle féminin principal des Chasses du comte Zaroff.
3 - Rob Roy, héros populaire écossais interprété par Liam Neeson dans le film du même nom réalisé en 1995 par Michael Caton-Jones. Jessica Lange y joue la femme de Rob Roy.
4 - Val Kilmer, qui interpréta Jim Morrison, le chanteur des Doors, dans Les Doors (Oliver Stone, 1991). On entend la chanson "The End" dans la bande originale d'Apocalypse Now (Coppola, 1979), Palme d'or à Cannes.
5 - Joanne Whalley, qui fut mariée à Val Kilmer et joua avec son époux dans Willow (Ron Howard, 1988) et Kill me Again (John Dahl, 1989). Elle interprète Christine Keller dans Scandal (1988) de Michael Caton-Jones (film dont est tiré le photogramme). Inspiré de faits réel, Scandal retrace le scandale Profumo, du nom du ministre de la guerre britannique John Profumo, dont la maîtresse, Christine Keller, passa aussi dans les bras d'un attaché d'ambassade soviétique... John Profumo est interprété par Ian McKellen (sur la photo auprès de Joanne Whalley). Ce dernier a obtenu deux nominations aux Oscar, la première en 1998 au titre de meilleur rôle masculin pour son interprétation du réalisateur James Whale (Frankenstein) dans Ni dieux ni démons de Bill Condon, la deuxième en 2001 au titre de meilleur second rôle masculin pour son interprétation du magicien Gandalf dans Le seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau, le film de l'australien Peter Jackson.
L'acteur sur la photo n'est donc pas John Hurt, comme plusieurs d'entre vous l'ont cru. Certes John Hurt joue dans Scandal et a, lui aussi, été nommé deux fois aux Oscar (sans décrocher de statuettes à l'instar de Ian McKellen). Mais, la première fois, John Hurt a été nommé au titre de meilleur second rôle masculin. C'était pour sa prestation dans Midnight Express (Parker, 1978).
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSE À L’ÉNIGME N°6 :

Il vous fallait trouver Un monde parfait (1993) de Clint Eastwood avec Clint Eastwood (Oscar du meilleur réalisateur en 1992 pour Impitoyable) et Kevin Costner (Oscar du meilleur réalisateur en 1990 pour Danse avec les loups).
On pouvait aussi citer Maris et femmes (1992) de Woody Allen avec Woody Allen (Oscar du meilleur réalisateur en 1977 pour Annie Hall) et Sydney Pollack (Oscar du meilleur réalisateur en 1985 pour Out of Africa).
Cette énigme est posée telle quelle dans "Psycho", excellent thriller de Richard Montanari dans lequel un tueur sanguinaire s'inspire des scènes de meurtre les plus célèbres de l'histoire du cinéma, de Psychose à Scarface, pour commettre des crimes atroces. A lire !
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°7 :

- Les prédateurs de la nuit (Faceless en anglais) de Jess Franco (l'un des nombreux pseudonymes de Jesus Franco). Sorti sur les écrans en 1988, ce long métrage est considéré comme un remake du film de Georges Franju Les yeux sans visage (1959), avec Pierre Brasseur, Alida Valli et, pour la première fois à l'écran, Edith Scob.
Parmi la distribution des Prédateurs de la nuit, figurent en bonne place Helmut Berger (acteur dans Les damnés, Ludwig et Violence et passion, trois films de Luchino Visconti), Chris Mitchum, fils de Robert Mitchum, Caroline Munro, James Bond girl dans L'espion qui m'aimait (Lewis Gilbert, 1977), Telly Savalas, à jamais l'inspecteur Kojak (avec sa sempiternelle sucette au bec), Brigitte Lahaie, l'une des héroïnes de Touchez pas au zizi (et qui fait exactement le contraire...), et Howard Vernon, l'acteur fétiche de Jesus Franco (en particulier dans son rôle du Docteur Orloff). Cerise sur le gâteau, Stéphane Audran est aussi au générique des Prédateurs de la nuit.
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES À L’ÉNIGME N°8 :

Catherine DENEUVE-Chiara MASTROIANNI : A nous deux (Claude Lelouch, 1979), Ma saison préférée (André Téchiné, 1992), Le temps retrouvé (Raoul Ruiz , 1998), Un conte de Noël (Arnaud Desplechin, 2007), Bancs publics (Versailles rive droite) (Bruno Podalydès, 2007), Les bien-aimés (Christophe Honoré, 2010)
Annie GIRARDOT-Giulia SALVATORI : La vie continue (Moshe Mizrahi , 1981), Adieu blaireau (Bob Decout, 1984), Prisonnières (Charlotte Silvera, 1988)
Jane BIRKIN-Charlotte GAINSBOURG : Kung-fu Master (Agnès Varda, 1987); Jane B. par Agnès V. (Agnès Varda, 1987)
Jane BIRKIN-Lou DOILLON : Kung-fu Master (Agnès Varda, 1987) ; Boxes (Jane Birkin , 2006)
Bernadette LAFONT-Pauline LAFONT : Vincent mis l'âne dans un pré (Pierre Zucca, 1975); Le pactole (JP Mocky, 1985)
Micheline PRESLE-Tonie MARSHALL: L'évènement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune (J. Demy, 1973); L'oiseau rare (JC Brialy, 1973); Rien ne va plus (JM Ribes, 1979); Beau temps mais orageux en fin de journée (Gérard Frot-Coutaz, 1985); Musée haut musée bas (JM Ribes, 2007)
Bulle OGIER-Pascale OGIER : Le pont du Nord (Jacques Rivette, 1980)
Simone SIGNORET-Catherine ALLEGRET : Compartiments tueurs (Costa-Gavras, 1964); Les granges brûlées ( Jean Chapot, 1972)
Josiane BALASKO-M. Lou BERRY : Ma vie est un enfer (J. Balasko, 1981); Beur sur la ville (Djamel Bensalah, 2010)
Agnès VARDA-Rosalie VARDA : Les plages d'Agnès (Agnès Varda, 2007)
Isabelle HUPPERT-Lolita CHAMMAH : Une affaire de femmes (Claude Chabrol, 1988); Malina (Werner Schroeter, 1991); La vie moderne (Laurence Ferreira-Barbosa, 1999); Copacabana (Marc Fitoussi, 2009)
Evelyne BOUIX-Salomé LELOUCH : Tout ça... pour ça (Claude Lelouch, 1992)
Marie PILLET-Julie DELPY : Before Sunset (Richard Linklater, 1987); Two Days in Paris (Julie Delpy, 2006)
Du côté des cinématographies étrangères, on pensera au couple mère-fille Magda SCHNEIDER-Romy SCHNEIDER dans Lilas blancs (Deppe, 1953) et Mam'zelle Cri-Cri (Marischka, 1955). Mais Maman et Fifille Schneider ont partagé l'affiche dans de nombreux films germanophones : Feu d'artifice (Hoffman, 1953), Les jeunes années d'une reine (Marischka, 1954), Un petit coin de paradis (von Baky, 1956), Carnets secrets d'une jeune fille (Thiele, 1958) et, bien entendu, la trilogie des Sissi signée Ernst Marischka.
Côté US, on pensera à Maureen O'SULLIVAN (la Jane des premiers Tarzan) et Mia FARROW, toutes deux au générique de Hannah et ses sœurs (W. Allen, 1986). Ou bien encore au duo Diane LADD-Laura DERN dans Sailor et Lula (Lynch, 1990). Les deux actrices sont aussi créditées ensemble aux génériques d'autres films, comme Les bootleggers (Sargent, 1973), Alice n'est plus ici (Scorsese, 1975), Rambling Rose (Coolidge, 1991) et Inland Empire (Lynch, 2006).
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSE A L’ÉNIGME N°9 :

Marie Samuels est le faux nom utilisé par le personnage joué par Janet Leigh (Marion Crane dans le film) dans Psychose.
Solutions des Enigmes n°1 à n°10

RÉPONSES A L’ÉNIGME N°10 :

Il fallait reconnaître l'acteur américain Joe Dallesandro, né en 1948.
1 - Après avoir joué dans les films underground d'Andy Warhol, il interprète le premier rôle masculin dans Flesh (1969), Trash (1969) et Heat (1971), la trilogie culte signée Paul Morrissey.
2 - En France, il joue dans Je t'aime, moi non plus (1975), le film de Serge Gainsbourg avec Jane Birkin et Hugues Quester.
3 - Sa voix y est doublée par celle de Francis Huster.
4 - Il joue avec Sylvia Kristel dans La marge (1976) de Walerian Borowczyk, d'après le roman homonyme d'André-Pierre de Mandiargues.
5 - De retour aux Etats-Unis, on l'aperçoit devant la caméra de Francis Coppola, pour lequel il interprète Lucky Luciano dans Cotton Club (1984) où le premier rôle est joué par Richard Gere. On le voit aussi chez Blake Edwards (Meurtre à Hollywood, 1988), John Waters (Cry Baby, 1990) ou Steven Soderbergh (L'Anglais, 1999).
Pour en savoir (et en voir) beaucoup plus, visitez le site www.joedallesandro.com.