La piqure de Sal Obscur : A l'aube du cinquième jour

Publié le par lefilmdujour

La piqure de Sal Obscur : A l'aube du cinquième jour
Giuliano Montaldo, 1969
Sorti en France sous le titre Gott mit uns, A l’aube du cinquième jour n’est sans doute pas le film le plus connu du réalisateur italien Giuliano Montaldo, surtout célèbre pour le fameux Sacco et Vanzetti. Par contre, la musique du long métrage, inoubliable, est signée Ennio Morricone et a traversé les décennies.
Le film est un petit chef-d’œuvre, n’ayons pas peur des mots. Tout se passe en mai 1945 en Hollande dans un camp de prisonniers allemands placé sous le haut commandement d'un capitaine canadien. Deux des prisonniers sont des déserteurs et, comme nous sommes toujours en temps de guerre, les officiers teutons veulent les faire passer devant un tribunal militaire (tribunal forcément fantoche puisque tous sont prisonniers). Mais l’armistice est signé et, par conséquent, la sentence ne tient plus. Pourtant, le capitaine canadien fera passer la discipline militaire et le respect des officiers d’abord…
Profondément émouvant et choquant, le film ne peut que terrasser le spectateur, frappé en plein cœur par tant d’injustice et de bêtise galonnées. Franco Nero, en soldat allemand dépassé par des événements qui vont finir par le broyer, est étonnant dans un rôle où on n’attendait pas forcément cet acteur de western-spaghetti et de polar italien. A noter la présence dans une prestation non comique de Bud Spencer en cantinier protecteur des deux déserteurs. Un film à voir absolument !
Sal Obscur
À l'aube du cinquième jour est disponible en DVD chez SNC dans la collection "Les maîtres italiens".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article