Tobe Hooper (1946-2017)

Publié le par lefilmdujour

Après Wes Craven, décédé en 2015, et George Romero, disparu le 16 juillet dernier, c’est un autre pionnier de l’épouvante et de l’horreur contemporaines au cinéma qui vient de nous laisser seuls avec nos cauchemars. L’Américain Tobe Hooper, auteur de Massacre à la tronçonneuse (1974), de Massacres dans le train fantôme (1980) et de Poltergeist (1982), est décédé le 26 août 2017 à l’âge de 71 ans.

Pour le désormais culte Massacre à la tronçonneuse, Tobe Hooper s’était inspiré de la vie d’Ed Gein, tueur nécrophile responsable de plusieurs meurtres dans les années 1950. Le film avait immortalisé Marilyn Burns (disparue en 2014) en « screaming queen » et le personnage de Leather Face, incarné par Gunnar Hansen (décédé en 2015). « En un film tourné à la manière d’un reportage avec une image sale, verdâtre, au grain énorme, Hooper enterre les mirages de l’ère du flower power, exprime les traumatismes du Vietnam et met à nu les cauchemars les plus profonds de l’Amérique », écrit Laurent Aknin dans Cinéma bis, 50 ans de cinéma de quartier (éditions Nouveau Monde).

Tobe Hooper avait repris une bonne partie de l’équipe technique pour enchaîner sur le gore Le crocodile de la mort (1976) avec le vétéran hollywoodien Mel Ferrer, William Finley, Marilyn Burns et un débutant nommé Robert Englund (qui deviendra Freddy chez Wes Craven).

Après une adaptation pour le petit écran d’un roman de Stephen King (Les Vampires de Salem, 1979), le réalisateur travaille avec les studios Universal pour le très réussi slasher Massacres dans le train fantôme puis est choisi par Steven Spielberg pour signer Poltergeist, gros succès dont les trucages restent encore impressionnants.

Pour la Cannon et ses inénarrables patrons, Menahem Golan et Yoran Globus, Hooper réalise encore le film d’invasion extraterrestre Lifeforce (1985) avec une Mathilda May juvénile en alien entièrement nue (forcément inoubliable), L’invasion vient de Mars (1986) avec Karen Black et le jeune Hunter Carson, fils de la précédente dans la vraie vie et vu deux ans plus tôt dans Paris, Texas de Wim Wenders) et un addendum – inutile – à son Massacre à la tronçonneuse (Massacre à la tronçonneuse 2, 1986) avec Dennis Hopper.

La suite passera à peu près inaperçue entre deux films avec Robert Englund (Nuit de la terreur, 1993 ; The Mangler, 1995), un remake des années 1970 (Toolbox Murders, 2004) et Mortuary (2005), considéré comme un affreux navet. Pour la télévision Tobe Hooper avait coréalisé avec John Carpenter Body Bags (a.k.a Petits cauchemars avant la nuit (1993) et participé aux deux saisons des Maîtres de l’horreur en 2005 et 2006. Finalement, Tobe Hooper aura été l’homme d’un seul film. Mais quel film !

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article