L’œil de Crazy Bug : Under The Silver Lake

Publié le par lefilmdujour

Un film de David Robert Mitchell (2017), disponible en DVD et Blu-ray
 
C'est le genre de film à voir pendant (ou après) une soirée arrosée (et je ne parle pas de pluie). Et c'est assez difficile à résumer (surtout que ça dure 2h20).
 
Nous sommes à Los Angeles, la cité du cinéma (le film est truffé d'allusions cinématographiques à la belle époque de Hollywood). Le "héros" (Andrew Garfield) est un jeune trentenaire glandeur, toujours entre deux substances, qui tombe amoureux d'une jeune fille rencontrée autour de la piscine de sa résidence. La belle disparaît.
 
S'ensuit une enquête du type Grand sommeil (film avec Humphrey Bogart où l'intrigue est palpitante mais incompréhensible) où notre homme multiplie les rencontres dans des milieux plus ou moins interlopes où il est question de conspirations, de complots, de symboles cachés, de messages subliminaux inscrits dans des paroles de chansons sataniques jouées à l'envers sur des tourne-disques, de cartes cryptiques emballées dans des paquets de céréales...
 
On pourra entrer avec délectation dans ce dédale qui plonge dans les profondeurs ténébreuses de la cité des Anges et qui pourrait évoquer un univers lynchien à la Mulholland Drive. Mais chez Lynch, les univers sont parallèles et les correspondances, subtiles.
 
En l'état, on en est quand même assez loin dans Under the Silver Lake, mais il se peut que l'on prenne un plaisir pervers à se perdre dans le labyrinthe érigé par David Robert Mitchell qui avait réalisé en 2014 le film d'épouvante It Follows.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article