Jeanne Valérie (1941-2020)

Publié le par lefilmdujour

La comédienne française Jeanne Valérie qui connut sa (petite) heure de gloire dans les années 1960, fut Cécile Volanges dans la version contemporaine des Liaisons dangereuses réalisée en 1959 par Roger Vadim (aux côtés de Jeanne Moreau/Juliette de Merteuil et Gérard Philipe/Valmont). Elle est décédée le 25 septembre 2020 à l’âge de 79 ans.

Jeanne Valérie a également travaillé sous la direction de Claude Chabrol (A double tour, 1959, où elle est la jeune fille de bonne famille courtisée par le personnage joué par Jean-Paul Belmondo), Mauro Bolognini (Ça s’est passé à Rome, 1960, avec Jean Sorel), Alberto Lattuada (L’Imprévu, 1960), Robert Hossein (Le Jeu de la vérité, 1961), Jacqueline Audry (Cadavres en vacances, 1961), Jean-Paul Le Chanois (Mandrin, 1962), Maurice Cloche (La Porteuse de pain, 1963), Ettore Scola (Parlons femmes, 1963), José Benazeraf (Joe Caligula, 1966), Umberto Lenzi (Les Chiens verts du désert, 1967).

Gérard Philipe et Jeanne Valérie dans Les Liaisons dangereuses 1960 (1959)

Jeanne Valérie a aussi joué le rôle-titre du péplum Salammbô (1959), adaptation par Sergio Grieco du roman de Gustave Flaubert, et beaucoup tourné en Italie jusqu’en 1969. On l’avait revue brièvement dans le rôle d’une princesse à Capri dans La Peau (1981) de Liliana Cavani, d’après l’œuvre de Malaparte dont l’action se situe en 1943 à Naples lors de la campagne d’Italie, ainsi que dans le dernier film de Mauro Bolognini, La villa del venerdì (1991).

Jeanne Valérie dans "Le Jeu de la vérité" (1961)

Jeanne Valérie dans "Le Jeu de la vérité" (1961)

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article