Zombie futé n°12 : Le jour des morts vivants

Publié le par lefilmdujour

Un film de George Romero (1985)

Plus on avance dans la trilogie initiale de Romero, plus on régresse en termes de qualité. Autant La nuit des morts vivants conserve son aura de chef-d’œuvre, autant ce troisième opus transpire la stérilité des années 80. Disons-le franchement, Le jour des morts vivants est assez insipide. Son seul intérêt réside dans la qualité des effets spéciaux. Les zombies sont aussi nombreux que dans le deuxième opus mais ils sont bien mieux affrétés. Le film nous déroule par ailleurs une orgie de scènes plus gore les unes que les autres mais qui dénotent d’une imagination débordante (si j’ose dire) assez réjouissante. Ça en est drôle parfois et cela explique que certains amateurs font de ce troisième opus le meilleur de la série.

C’est crédible si on se limite au rendu des morsures et des horreurs qui traînent sur les tables de dissection. Mais pour le reste, et en particulier la qualité du jeu des acteurs, pardon George, mais on frise le nanar, là. Parfois on est en plein dedans. Joseph Pilato, qui incarne le capitaine Rhodes, joue tellement mal sa partition avec sa belle gueule de chevalier blond à contre-emploi qu’on finit par être saisi d’un fou rire dès qu’il apparaît. Et dieu sait qu’il est là souvent, le bougre.

Malheureusement c’est le seul comique troupier.  Les autres personnages sont parfaitement nuls (à part le docteur Frankenstein) et le scénario est aussi vide que les cerveaux de ces bas du front de militaires chargés d’encadrer une équipe de scientifiques dévolue à l’étude comportementale des morts vivants.

Seul point intéressant, Romero poursuit sa recherche d’humanité dans le zombie moyen et parvient à nous émouvoir un peu avec Bub, un grand gaillard pas si mort que ça puisque capable d’apprécier la neuvième symphonie de Beethoven et même de manier le pistolet. Mention spéciale à la scène où il s’arrache la joue en redécouvrant l’usage du rasoir à lames.

Fab Free

Publié dans Le Zombie Futé

Commenter cet article