Ciné actu par Jean Aymar de Thou : Nocturnal Animals

Publié le par lefilmdujour

Un film de Tom Ford (2016), sorti en salles le 4 janvier 2017

Sept ans après A Single Man, variation esthétisante et tragique sur un homme ayant perdu son compagnon, le styliste Tom Ford repasse une deuxième fois derrière la caméra avec Nocturnal Animals. On retrouve l’atmosphère glacée, précieuse et dépressive de son précédent film, mais ici centrée autour du personnage joué par la décidément omniprésente Amy Adams (vue il y a quelques semaines dans le superbe Premier contact) qui y incarne une galeriste blasée, se voulant d'avant-garde et mariée à un beau golden boy (Armie Hamer) qui la délaisse.

Néanmoins Tom Ford instille en contrepoint l’action d’un roman que son ex-époux (Jake Gyllenhaal), pas revu depuis plusieurs années, lui a envoyé et qu’il lui a dédicacé… Au fur et à mesure de la lecture du texte par notre "héroïne", le spectateur est alors plongé dans des scènes imprégnées de violence, de sexe, de mort et de désespoir, qui oblige la dame à revenir sur son passé et à remettre en question les choix qu’elle a pu faire quand elle était plus jeune.

Film à la structure originale même si les thèmes évoqués le sont nettement moins, Nocturnal Animals se laisse voir sans déplaisir mais laisse un goût de trop peu, les personnages (surtout dans la partie "contemporaine") restant passablement désincarnés. Tom Ford, qui plus est, veut critiquer la dictature des apparences (un peu comme Nicolas Winding Refn dans The Neon Demon mais avec moins de talent) mais, côté jeunes hommes, il n'a pas pu s'empêcher d'embaucher que des beaux gosses. Mention spéciale donc à Aaron Taylor-Johnson en affreux voyou... mais qui garde malgré tout la classe avec (littéralement) la merde au cul... Palme de l'excellence quand même au toujours très bon Michael Shannon, ici en shérif tubard au bout du rouleau.

Jean Aymar de Thou

Commenter cet article