Michel Lang (1939-2014)

Publié le par lefilmdujour

Michel Lang (1939-2014)
Michel Lang, le réalisateur de ces deux fleurons de la comédie populaire française des années 1970 que sont A nous les petites Anglaises (1975) et L’hôtel de la plage (1977), est décédé le 24 avril 2014 à l’âge de 74 ans.
Après des études à la Sorbonne et à l’Idhec (qui deviendra la Femis), Michel Lang s’était fait les dents en tant qu’assistant-réalisateur pour des metteurs en scène populaires comme Henri Verneuil (Le président, 1960 ; Un singe en hiver, 1962), André Hunebelle (Fantômas se déchaîne, 1965 ; Furia à Bahia pour OSS 117, 1965), Jacques Besnard (Le grand restaurant, 1966 ; C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule, 1974), Guy Lefranc (L’Auvergnat et l’autobus, 1968 ; Béru et ces dames, 1968 ; Salut Berthe, 1968).
A nous les petites Anglaises, son premier long métrage, fut aussi l’un des premiers films français de teenagers et conquit 5,7 millions de spectateurs. On y suit deux jeunes Français (Rémi Laurent et Stéphane Hillel) envoyés en séjour linguistique en Angleterre, mais davantage tentés de tester leur charme auprès des jeunes filles britanniques. Le film est aussi resté célèbre pour sa bande originale signée Mort Schuman, compositeur attitré de Lang, et le tube Sorrow. A nous les petites Anglaises fut suivi de multiples imitations signées notamment par l’inénarrable Max Pecas.
Michel Lang (1939-2014)
Avec Une fille cousue de fil blanc (1976), plus dramatique, Michel Lang s’était essayé à un registre plus émotionnel, l’œuvre, adaptée d’un roman de Claire Gallois, s’attachant à retracer en flash-back la personnalité trouble d’une jeune fille (France Dougnac) tuée en vélo et que tout le monde croyait si bien connaître. Troisième long métrage de Michel Lang (avec tube disco éponyme chanté par Sheila), L’hôtel de la plage accueillit plus de 2 millions de spectateurs.
Chronique d’un été en Bretagne, le film faisait se croiser une jeune génération d’interprètes (Sophie Barjac, Bruno Guillain, Anne Parillaud, Marilyne Canto, Marie Bunel…) avec de solides seconds rôles comme Myriam Boyer, Martine Sarcey, Daniel Ceccaldi, Guy Marchand, Francis Lemaire ou Michel Robin.
Michel Lang (1939-2014)
Après une tentative ratée de comédie musicale à la française (Tous vedettes ! (1979) avec Leslie Caron), le réalisateur renoua avec la comédie pur jus hexagonal en enrôlant une Sabine Azéma pré-Resnais dans On n’est pas des anges… elles non plus (1980) puis une particulièrement sexy Clio Goldsmith dans Le cadeau (1982), avec Pierre Mondy et Claudia Cardinale, et L’étincelle (1983) avec Roger Hanin. Ce sera ensuite un retour aux « jeunes » avec A nous les garçons (1984) avec Sophie Carle et un juvénile Franck Dubosc. Club de rencontres (1988) avec notamment Isabelle Mergault et Francis Perrin fut le dernier film tourné pour le cinéma par Michel Lang qui poursuivit sa carrière à la télévision jusqu’au début des années 2000. Le réalisateur souffrait ces dernières années de la maladie d’Alzheimer.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article