Francis Lemaire (1936-2013)

Publié le par lefilmdujour

Francis Lemaire (1936-2013)

Gala.fr/© Prisma Presse

Qu’il apparaisse subrepticement au détour d’une scène ou qu’il tienne un second rôle marquant, le comédien belge Francis Lemaire, même si le spectateur ne connaissait pas son nom, avait marqué de sa présence une trentaine de longs métrages tournés pour le grand écran. Il est décédé le 5 mars 2013 à l’âge de 76 ans.
Gendarme (non crédité) dans Les aventures de Rabbi Jacob (Oury, 1973), inspecteur dans La gifle (C. Pinoteau, 1974), Francis Lemaire avait joué le père de Valérie Mairesse dans L’une chante, l’autre pas (Varda, 1976) avant d’incarner un représentant (belge évidemment) de plantes vertes artificielles dans Julie Pot-de-Colle (De Broca, 1976). De l’aventure de La septième compagnie au clair de lune (Lamoureux, 1976), le comédien avait marqué les esprits en jouant le vacancier (belge encore), ami de Daniel Ceccaldi et Guy Marchand, qui séduit Myriam Boyer dans L’hôtel de la plage (M. Lang, 1977). Au générique de Tendre poulet (De Broca, 1977) et de L’argent des autres (De Chalonge, 1978), Francis Lemaire fut aussi tête d’affiche du film franco-canadien L’ange gardien (Fournier, 1978) face à… Margaret Trudeau, l’alors épouse fantasque du Premier ministre canadien Pierre Trudeau.
Francis Lemaire (1936-2013)

Guy Marchand, Francis Lemaire et Daniel Ceccaldi dans L'hôtel de la plage (M. Lang, 1977)

Le comédien incarna également l’avocat de l’industriel (Victor Lanoux) dont la femme a disparu dans Un si joli village (E. Périer, 1978). On retrouva plus tard Francis Lemaire draguant de façon éhontée la jeune sœur de la meilleure amie de Vic (Sophie Marceau) dans La boum 2 (C. Pinoteau, 1982). Au palmarès également de l’acteur, le triple rôle des triplés dans A notre regrettable époux (Korber, 1987), et l’homme du couple belge mort (l’épouse est jouée par Alexandra Vandernoot) dans Les secrets du professeur Apfelgluck (1990). Francis Lemaire était apparu pour la dernière fois au cinéma dans Le comédien (De Chalonge, 1997).
Francis Lemaire était le père du journaliste et spécialiste du cinéma de genre Christophe Lemaire (qui tient notamment une rubrique dans le mensuel Mad Movies). Le père et le fils avaient joué ensemble dans Mad Mutilator (a.k.a. Ogroff, le monstre à la hache sanglante) (1983), film gore tourné en super-8 par Norbert Moutier (alias N.G. Mount), autre spécialiste du bis.
Ci-dessous, un extrait des Secrets du professeur Apfelgluck avec Francis Lemaire, Alexandra Vandernoot et Thierry Lhermitte :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article