Ciné émotion par Anna le Gésic : Une affaire de famille

Publié le par lefilmdujour

Un film de Hirokazu Kore-Eda (2017), sorti en salles le 12 décembre 2018

Une affaire de famille, Palme d'or au dernier festival de Cannes, c'est l'histoire d'une famille où quasiment quatre générations se côtoient dans une atmosphère bon enfant, mais qui vit d'expédients, de petites escroqueries, de larcins, de vols à l'étalage.

C'est aussi celle d'une famille constituée de bric et de broc, fabriquée pratiquement ex nihilo par l'association d'éléments de tous les âges (grand-mère, couple mûr, adulescente, enfants) dont les relations exactes (et cachées) n'apparaissent que subtilement, tout au long du film.

Comme à son habitude (Nobody Knows, Still Walking, Tel père, tel fils, Notre petite sœur, Après la tempête...), le réalisateur, Hirokazu Kore-Eda, s'intéresse de façon toujours aussi délicate aux liens familiaux, ceux qui existent par nature et ceux que l'on se crée, parfois plus forts que les premiers.

Mais il le fait ici au travers de la marginalité, des, exclus qui vivent à la périphérie de la société japonaise. Ce qui n'est pas si courant dans le cinéma d'auteur nippon et qui apporte un éclairage sociétal intéressant au film.

Comme toujours chez le réalisateur, les jeunes acteurs sont saisissants de vérité et on retrouvera avec un grand plaisir, dans le rôle central de la grand-mère, l'actrice fétiche de Hirokazu Kore-Eda, Kirin Kiki (décédée en septembre 2018). Un très beau moment, parfois poignant.

Anna le Gésic

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article