Antonio Isasi-Isasmendi (1927-2017)

Publié le par lefilmdujour

D’origine espagnole, le réalisateur Antonio Isasi-Isasmendi, surtout connu en France pour une version de Scaramouche (1963), coproduction italienne avec l’acteur Gérard Barray, est décédé le 28 septembre 2017 à l’âge de 90 ans.

Signataire d’une quinzaine de longs métrages tournés pour le cinéma entre 1954 (Du grain pour les poulets) et 1988 (El aire de un crimen), Antonio Isasi-Isasmendi, qui fut souvent producteur de ses propres films, a réalisé en Espagne le mélodrame Le retour des gosses perdus (1956), le film de cape et d’épée Les révoltés d’Alcantara (1959), le western Sentence contre une femme (1960), le drame de guerre Terre de violence (1961) avant de se lancer dans des coproductions internationales au casting plus ou moins prestigieux.

Après Scaramouche, où Gérard Barray partage l'affiche avec Michèle Girardon, Gianna Maria Canale et Yvette Lebon, il livra le film d’espionnage L’homme d’Istanbul (1964) avec Horst Buchholz, Sylva Koscina, Mario Adorf, Kaus Kinski et Perrette Pradier, le film de hold-up à l’américaine Les hommes de Las Vegas (1968) avec Gary Lockwood, Elke Sommer, Jack Palance, Lee-J Cobb, Jean Servais et Georges Géret, et le thriller Meurtres au soleil (1972) avec Gérard Barray, Claudine Auger, Christopher Mitchum, Karl Malden, Raf Vallone et Olivia Hussey (extraits ci-dessous).

Antonio Isasi-Isasmendi avait une fille, Maria Isasi, née de sa relation avec l’actrice espagnole Marisa Paredes (qu’il fit tourner dans Les crocs du diable, 1976, auprès de Jason Miller, le père Karras dans L’exorciste, et Léa Massari).    

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article