Ciné passion par Anna le Gésic : Joy

Publié le par lefilmdujour

Ciné passion par Anna le Gésic : Joy
Un film de David O. Russell (2015), sorti en salles le 30 décembre 2015
Joy est une success story à l'américaine. On est en droit de ne pas aimer ça. Mais cette histoire (vraie) d'une self-made woman inventeur d'un balai-brosse auto-essorant (si ! si !) emporte l'adhésion du spectateur - dès lors qu'il n'est pas farouchement anticapitaliste - tant le film est un hymne à la féminité triomphante et à son interprète principale, la décidément étonnante Jennifer Lawrence.
Capable de tout jouer avec une conviction qui force le respect, l'actrice semble d'ailleurs devenue la muse du réalisateur de Joy, David Russell, après Happiness Therapy et American Bluff.
Dans le rôle d'une Américaine somme toute moyenne mais dotée d'une imagination débordante et d'une fibre entrepreneuriale aiguë, Jennifer Lawrence est pourtant loin d'avoir tous les atouts en main, flanquée qu'elle est d'une famille dysfonctionnelle dont tous les membres sont interprétés avec brio et humour : un père (très) peu convaincu par les idées de sa fille (Robert de Niro, très bien), une petite-amie du géniteur, millionnaire excentrique et financier tatillon (Isabella Rossellini, géniale), une mère accro aux soap operas (Virginia Madsen, méconnaissable), un ex-mari, chanteur raté, collé à ses basques (Edgar Ramirez, excellent)... et deux enfants !
La seule qui croit vraiment à Joy, c'est la grand-mère, sorte d'ange gardien de notre héroïne. Elle est jouée par Diane Ladd, pas vue à ce niveau depuis son rôle, complètement à l'opposé, de mère diabolique et dérangée du bulbe de Lula (Laura Dern, sa fille dans la vraie vie) dans Sailor et Lula.... il y a quinze ans. Joy ? Un joli,conte... véridique !
Anna le Gésic

Commenter cet article