Tony Musante (1936-2013)

Publié le par lefilmdujour

Tony Musante (1936-2013)
Viril et buriné, excellent aux côtés de Martin Sheen en voyou terrorisant les passagers du métro de New York dans L’incident (Peerce, 1967), remarquable en écrivain américain en mal d'inspiration lancé aux trousses d'un serial killer tout de noir vêtu qui zigouille à tour de bras des beautés transalpines dans L’oiseau au plumage de cristal (Argento, 1969), l’acteur italo-américain Tony Musante est décédé le 26 novembre 2013 à l’âge de 77 ans.
Tony Musante (1936-2013)
Ancien instituteur puis figurant à Broadway, Tony Musante avait débuté à l’écran en 1964 avec un petit rôle dans Les tueurs de San Francisco de Ralph Nelson, film où Alain Delon, Jack Palance, Van Heflin et Ann-Margret se partagent l’affiche. Très vite, l’acteur partit tenter sa chance en Italie et on le retrouva dès 1968 en révolutionnaire mexicain face à Franco Nero dans El Mercenario de Sergio Corbucci (photo ci-dessus). C’est donc tout naturellement que Tony Musante tient le rôle principal du premier long métrage de Dario Argento, l’une des pierres de touche du giallo. Aux côtés de Jean-Louis Trintignant et de Florinda Bolkan dans le pirandellien Disons un soir à dîner (Patroni-Griffi, 1968), l’acteur côtoiera encore la comédienne brésilienne deux ans plus tard dans le mélodramatique Adieu à Venise de l’acteur-réalisateur Enrico-Maria Salerno, oeuvre passée à la postérité grâce à la bande originale d'Ennio Morricone et à la chanson « Venise va mourir » chantée par Frida Boccara.
Tony Musante (1936-2013)
Dans les années 1970, 1980 et 1990, Tony Musante se tournera de plus en plus vers la télévision tout en continuant à jouer les durs pour Richard Fleischer (Les complices de la dernière chance, 1971) ou Robert Aldrich (Pas d’orchidées pour miss Blandish, 1971) et à enchaîner les films italiens, malheureusement de plus en plus obscurs (Enquête sur la mort par empoisonnement du détenu Pisciotta Gaspare, E. Visconti, 1972 ; L’enchaîné, Patroni-Griffi, 1986). L’acteur fera un retour remarqué au premier plan en 1997 en interprétant de manière particulièrement convaincante le mafieux Nino Schibetta, chef de file des prisonniers italo-américains dans la première saison de la série TV « Oz » (photo ci-dessus). Dans les années 2000, il réservera ses deux seules apparitions sur grand écran à James Gray, qui l'embarque d'abord dans The Yard avec James Caan en 2000, puis dans La nuit nous appartient face à Joaquin Phoenix et Mark Wahlberg en 2007.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article