Jean Aymar de Thou dit tout : Brothers

Publié le par lefilmdujour

Jean Aymar de Thou dit tout : Brothers
Jim Sheridan, 2008, sorti en salles le 3 février 2010
Réalisateur irlandais (My Left Foot, Au nom du père, The Boxer), Jim Sheridan s’est attaqué avec Brothers à un sujet certes américain, mais aisément transposable à tout pays en guerre. Disparu en Afghanistan et considéré comme mort, un soldat meurtri dans sa chair et son âme (Tobey Maguire) revient dans une famille qui en avait plus ou moins bien fait son deuil. Jim Sheridan évite tout pathos dans cette histoire intime, replacée via le montage parallèle dans la grande Histoire. On y suit les affres du militaire fait prisonnier et torturé par une bande de talibans, tandis que sa femme, ses parents, son frère (un petit voyou) et ses enfants saisissent l’occasion donnée par la disparition du prétendu défunt pour resserrer des liens familiaux parfois distendus. Au retour du soldat, le clash est inévitable…
On y croit et c’est bien là l’essentiel. Mentions spéciales pour Natalie Portman (l’épouse) et Sam Shepard (le père), acteurs excellentissimes. Le film aurait néanmoins peut-être gagné à ce que les deux rôles principaux – les deux frèrots – aient été inversés. Au début du long métrage, il est assez difficile de croire au fait que Jake Gyllenhaal (un « gentil » dans la plupart de ses prestations au cinéma et toujours très propre sur lui) soit le frère délinquant. Avec son regard halluciné, Tobey Maguire, lui, n’a guère de souci à se faire pour sa carrière : notre Spiderman préféré joue aussi très bien les grave perturbés du ciboulot !
Jean Aymar de Thou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article