Ernest Borgnine (1917-2012)

Publié le par lefilmdujour

Ernest Borgnine (1917-2012)
Méchant par excellence du cinéma hollywoodien classique, l’acteur américain Ernest Borgnine est décédé le 8 juillet 2012 à l'âge de 95 ans. Étonnamment, c’est pour le rôle de gentil garçon-boucher timide et amoureux qu’il avait interprété dans Marty (Delbert Mann, 1955) face à Betsy Blair qu’il avait été couronné de l’Oscar du meilleur acteur.
Ernest Borgnine, qui avait servi dix ans dans la marine américaine avant d’intégrer un cours d’art dramatique, avait débuté sa carrière cinématographique en 1951 et s’était fait remarquer dès 1953 en jouant le sadique sergent James Hudson dit Fatso (Gras-Double dans la version française) dans Tant qu’il y aura des hommes de Fred Zinnemann. Il s’y acharnait sur le pauvre Maggio (Frank Sinatra) et finissait sous les coups de couteau de Prewitt (Montgomery Clift). Dans la foulée, il avait joué un hors-la-loi dans Johnny Guitare (Ray, 1954), un cow-boy terrassé par Spencer Tracy dans Un homme est passé (Sturges, 1954), un fermier amish soupe-au-lait dans Les inconnus dans la ville (Fleischer, 1955), un chef de guerre exalté dans Les Vikings (Fleischer, 1958).
Ernest Borgnine (1917-2012)

Ernest Borgnine reçoit son Oscar des mains de Grace Kelly en 1956

Apprécié de cinéastes majeurs comme Robert Aldrich (Le vol du Phénix, 1965 ; Les douze salopards, 1967 ; Le démon des femmes, 1968 ; L’empereur du Nord, 1973 ; La cité des dangers, 1975), Richard Fleischer (Les inconnus dans la ville ; Les Vikings ; Barabbas, 1962 ; Le prince et le pauvre, 1976) ou Sam Peckinpah (La horde sauvage, 1969 ; Le convoi, 1978), Ernest Borgnine ne cessa jamais de tourner, alignant plus de 100 films pour le grand écran tout en travaillant pour la télévision.
A partir du début des années 70, la carrière au cinéma d’Ernest Borgnine s’orienta inexorablement vers les films de genre. L’acteur finit dévoré par les rats dans Willard (1971) de Daniel Mann, fait partie des rares rescapés de L’aventure du Poséidon (1972) de Ronald Neame, joue les démons rednecks dans La pluie du diable (1975) de Robert Fuest, participe à un voyage intersidéral dans Le trou noir (1979) de Gary Nelson, conduit un taxi dans un New York post-apocalyptique dans New York 1997 (1980) de John Carpenter, revêt à nouveau le costume amish dans La ferme de la terreur (1981) de Wes Craven.
Ernest Borgnine (1917-2012)

Ernest Borgnine n'a pas encore coulé dans L'aventure du Poséidon (Neame, 1972)

Dans les années 80 et 90, la filmographie d’Ernest Borgnine sombra quelque peu dans la série Z. On le retrouva toutefois avec grand plaisir en vieil homme de ménage dans Bienvenue à Gattaca (1997), le premier film d’Andrew Niccol. C’est aussi Ernest Borgnine qui incarne de manière remarquable le vieil homme veuf dans le segment du film 11’09’01 – September 11 (2002), réalisé par Sean Penn. On avait encore revu l’acteur dans Red (Schwentke, 2009).
Ernest Borgnine a été marié cinq fois. Il fut l’époux de l’actrice Katy Jurado (Le train sifflera trois fois) de 1959 à 1963.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article