Barbara Shelley (1932-2021)

Publié le par lefilmdujour

Elle était surnommée la Première dame de l’horreur britannique. Barbara Shelley, qui fut l’une des égéries de la société de production Hammer célébrée dans les années 1950 et 1960 pour ses reprises des grands mythes du cinéma fantastique et d’aventures, est décédée le 4 janvier 2021 à l’âge de 88 ans des suites de la Covid-19.

Barbara Shelley avait connu la consécration en jouant aux côtés de Christopher Lee dans Dracula, prince des ténèbres (1965) du réalisateur Terence Fisher qui la fit tourner aussi dans La Gorgone (1964), avec Peter Cushing et Christopher Lee.

Barbara Shelley et Christopher Lee

L’actrice démarre sa carrière au cinéma en Italie où elle apparaît dans une dizaine de longs métrages transalpins entre 1954 et 1956, à l’instar des Week-ends de Néron (Steno, 1956) où l’affiche est dominée par Brigitte Bardot, Vittorio de Sica, Alberto Sordi et l’ancienne star du cinéma muet Gloria Swanson.

De retour au Royaume-Uni, elle reprend dans Cat Girl (Shaughnessy, 1957) le rôle de la femme-léopard tenu par Simone Simon dans La Féline (J. Tourneur, 1942). Dans la foulée Barbara Shelley décroche le principal rôle féminin de trois films qui deviendront des classiques du cinéma fantastique britannique, Le Sang du vampire (Cass, 1958), Le Village des damnés (Rilla, 1960) et Le Spectre du chat (Gilling, 1961), ce dernier étant produit par le studio Hammer.

L'un des enfants étranges du Village des damnés (1960) avec Barbara Shelley et George Sanders

Pour cette maison de production, l’actrice enchaîne Le Secret de l’île sanglante (Q. Lawrence, 1964), La Gorgone, où elle incarne la possédée Carla, Raspoutine, le moine fou (Sharp, 1965) avec Christopher Lee dans le rôle-titre, Dracula, prince des ténèbres, et Les Monstres de l’espace (1967) de Roy-Ward Baker, dernier volet de la célèbre trilogie Quatermass.

A partir de la fin des années 1960, Barbara Shelley ne se produit quasiment plus qu’à la télévision où elle avait fait ses premiers pas dès le milieu des années 1950. On la voit alors en invitée de prestige dans plusieurs séries britanniques comme notamment Doctor Who, EastEnders ou Dark Angels.  

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article