Harry Dean Stanton (1926-2017)

Publié le par lefilmdujour

Inoubliable face à Nastassja Kinski dans Paris, Texas (1984) de Wim Wenders, Palme d'or au festival de Cannes, l'acteur américain Harry Dean Stanton est décédé le 15 septembre 2017 à l'âge de 91 ans.

Harry Dean Stanton avait fait ses débuts d’acteur en 1957 et avait enchaîné pendant une dizaine d’années les rôles de troisième couteau à la télévision et au cinéma avant qu’on le remarque aux côtés de Jack Nicholson dans L’ouragan de la vengeance (1966), western de Monte Helmann qui le réembauchera dans son road-movie Macadam à deux voies (1970). Il faudra néanmoins attendre Dillinger (1973) de John Milius, Adieu ma jolie (1975) de Dick Richards, Missouri Breaks (1976) d’Arthur Penn, Le récidiviste (1978) d’Ulu Grosbard,

Le malin (1979) de John Huston et Alien (1979) de Ridley Scott pour que Harry Dean Stanton accède aux seconds rôles consistants. Membre de l’équipage du Nostromo (photo ci-contre), c’est en effet Harry Dean Stanton qui, lancé à la recherche de son chat, est le deuxième à succomber aux assauts du célèbre xénomorphe (après John Hurt, décédé en janvier 2017).

A l’affiche encore de The Rose (1979) de Mark Rydell, de New York 1997 (1980) et de Christine (1983) de John Carpenter, de Coup de cœur (1982) de Francis Coppola, il décroche le rôle de sa vie à 56 ans en incarnant un homme qui réapparaît subitement après quatre années d’errance dans Paris, Texas (photo ci-dessus). Suivront Repo Man (1984) d’Alex Cox, Fool for Love (1985) de Robert Altman, Rose bonbon (1985) de Howard Deutsch, La dernière tentation du Christ (1988) de Martin Scorsese (où il incarne l’apôtre Paul) avant que David Lynch lui confie le rôle de l’enquêteur un peu naïf lancé sur les traces de Sailor et Lula en 1989.

Harry Dean Stanton et Diane Ladd dans Sailor et Lula

Le réalisateur retravaillera encore avec Harry Dean Stanton qui devient Carl Rodd, le propriétaire du camping de la Grosse truite, dans le long métrage Twin Peaks, les 7 derniers jours de Laura Palmer (1992), un personnage qu’il retrouvera bien plus tard dans la saison 3 de la série TV Twin Peaks, diffusée en cette année 2017. L’acteur est aussi à l’affiche d’Une histoire vraie (1999) (il y est le frère du héros interprété par Richard Farnsworth, parti le retrouver en traversant un état américain sur son motoculteur) et de Inland Empire (2006) du même Lynch.

Harry Dean Stanton dans la saison 3 de la série Twin Peaks

On avait aussi apprécié Harry Dean Stanton dans Las Vegas Parano (1997) de Terry Gilliam, La ligne verte (1999) de Frank Darabont et The Pledge (2000) de Sean Penn. Ces dernières années, on l’avait encore aperçu dans This Must Be The Place (2010) de Paolo Sorrentono, Le dernier rempart (2012) de Kim Jee-woon et Sept psychopathes (2012) de Martin McDonagh. Harry Dean Stanton avait été aussi Roman Grant, le patriarche polygame de la série TV Big Love. On le verra encore en décembre sur grand écran dans Lucky de John Carroll Lynch en nonagénaire athée.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article