L'œil de Crazy Bug : Le venin de la peur

Publié le par lefilmdujour

L'œil de Crazy Bug : Le venin de la peur
Un film de Lucio Fulci (1971), disponible en coffret Blu-ray/DVD édité par StudioCanal et le Chat qui Fume
Le venin de la peur est plutôt classé dans la catégorie "giallo", ces thrillers à la sauce italienne un tantinet érotiques avec tueur souvent ganté de noir. Mais pas de ça ici. Nous avons plutôt affaire à un film de machination diabolique où une femme (la magnifique Florinda Bolkan) est constamment assaillie de rêves étranges qu'elle confie à son psy et où elle se voit plongée dans des orgies sexuelles avec sa voisine de palier (la sublime Anita Strindberg), créature lascive qu'elle finit par poignarder lors d'une nouvelle hallucination. Oui mais voilà, la fameuse voisine est découverte un jour proprement assassinée et les soupçons se portent inévitablement sur notre "héroïne".
Même si certains effets visuels datent un peu, Le venin de la peur se voit avec intérêt, d'autant que le style du réalisateur Lucio Fulci est assez virtuose, qu'il se livre à une critique sans ambiguïté de la bourgeoisie, des hippies et... de la psychanalyse, et que la fin est assez inattendue. Le casting est plutôt classe puisqu'aux côtés de deux beautés susnommées (qu'on peut admirer dans le plus simple appareil dans une scène d'un érotisme glacé), on peut apprécier le Français Jean Sorel et les Britannique Stanley Baker et Leo Genn.
Dans la carrière de Lucio Fulci, Le venin de la peur, qui s'intercale entre deux autres giallos signés par le réalisateur - Perversion Story, avec également Jean Sorel, et La longue nuit de l'exorcisme avec Marc Porel - précède d'une dizaine d'années ses célèbres films gore : L'enfer des zombies, Frayeurs, L'au-delà, La maison près du cimetière, L'éventreur de New York. Le film n'en contient pas moins une scène assez sanglante avec des chiens vivants dont les entrailles sont à vif à des fins de vivisection..., scène qui valut à son auteur quelques ennuis avec la censure.
Dans les bonus du DVD, on reverra avec plaisir Jean Sorel (80 ans) et Anita Strindberg (76 ans) parler de leur expérience avec Lucio Fulci. Superbe créature au visage félin des années 1970, Anita Strindberg est devenue une vieille dame sublime (sans recourir à la chirurgie esthétique). A noter aussi dans le coffret Blu-ray/DVD du Venin de la peur, un CD de la bande originale du film (fort réussie) signée Ennio Morricone !
Crazy Bug
PS : Le venin de la peur est aussi connu sous le titre Les salopes vont en enfer et, à ce titre (justement), a fait l'objet d'une chronique du Film du jour à lire ici.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article