Steve Carver (1945-2021)

Publié le par lefilmdujour

L’Américain Steve Carver, qui réalisa ses premiers longs métrages sous l’égide du producteur Roger Corman et qui signa deux films de la "grande" période Chuck Norris (Dent pour dent, 1981 ; Œil pour œil, 1982), est décédé d’une crise cardiaque le 8 janvier 2021 à l’âge de 75 ans.

Steve Carver attire l’attention de Roger Corman avec le court métrage qu’il réalise à la fin de son cursus à l’American Film Institute, une adaptation du Cœur révélateur d’Edgar Allan Poe. Un écrivain dont Corman a porté à l’écran plusieurs romans dans les années 1960 (La Chute de la maison Usher, Le Corbeau, Le Masque de la mort rouge…).

Pour la maison de production New World Pictures, fondée par Roger Corman en 1970, Steve Carver travaille d’abord comme monteur puis scénariste avant de passer à la réalisation avec La Révolte des vierges (1973), un film de gladiatrices avec Pam Grier. Il signe ensuite Super Nanas (a.k.a. Big Bad Mama) (1974), un film de gangsters avec Angie Dickinson et l’excellent Capone (1975) avec Ben Gazzara dans le rôle-titre et John Cassavetes.

En 1976, Steve Carver est embauché par Dino de Laurentiis pour remplacer au pied levé Burt Kennedy à la réalisation de L’Enfer des mandingos qui reprend le thème de l’esclavagisme dans les états du Sud américains, abordé de façon réaliste et violente par Mandingo (1975) de Richard Fleischer, mais avec encore plus de noirceur.

Pour Corman il signe encore Des nerfs d’acier (1978) avec Lee Majors et Jennifer O’Neill, puis un film avec David Carradine en vétéran de la Première Guerre mondiale lancé dans une course de motos transnationale (Fast Charlie… the Moonbeam Rider, 1979).

Malgré les succès remportés par Dent pour dent et Œil pour œil, les deux films réalisés avec Chuck Norris au début des années 1980, le premier avec aussi Christopher Lee et Richard Roundtree, le second avec David Carradine et Barbara Carrera, les longs métrages mis en boîte par le réalisateur dans les années 1980 passent relativement inaperçus.

On citera la comédie Jocks, de vrais champions (1985) avec une toute jeune Mariska Hargitay (la fille de Jayne Mansfield connaîtra la consécration bien plus tard à la télévision dans le rôle d’Olivia Benson dans New York – Unité spéciale), le film d’action A l’épreuve des balles, avec Gary Busey et le vétéran Henry Silva, ou le film d’aventures La Rivière de la mort (1989) avec le spécialiste des arts martiaux Michael Dudikoff.  Après deux autres films tournés au début des années 1990, Steve Carver s’était tourné vers la photographie.    

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article