Jean Porter (1922-2018)

Publié le par lefilmdujour

La comédienne américaine Jean Porter, qui connut une petite heure de gloire en « actrice de complément » dans les années 1940 et 1950 et qui fut l’épouse du réalisateur Edward Dmytryk de 1948 à 1999, est décédée le 13 janvier 2018 à l’âge de 95 ans.

Jean Porter avait débarqué dès l’âge de 12 ans à Hollywood pour prendre des leçons de danse et c’est là qu’elle fut découverte par le réalisateur Allan Dwan qui lui confie son premier petit rôle (non crédité) dans Song and Dance Man (1936). Suivront une dizaine de films généralement de série B où elle apparaît de façon météorique. Ce n’est qu’à partir de 1943 que son nom apparaît sur l’affiche à l’instar des comédies L’île des loufoques (Tryon, 1942) ou Permission de minuit (Neumann, 1942).

Embauchée par la MGM, Jean Porter côtoie alors Mickey Rooney dans Andy Hardy préfère les brunes (Seitz, 1944), la naïade Esther Wiliams dans Le bal des sirènes (Sidney, 1944), Frisson d'amour (Thorpe, 1945) et Ève éternelle (Buzzell, 1945), le duo comique Abbott et Costello dans Abbott et Costello à Hollywood (Simon, 1945). C’est sur le tournage de Jusqu’à la fin des temps (a.k.a. Amoureuse) (1946) qu’elle rencontre le réalisateur Edward Dmytryk qu’elle épouse en 1948 et auquel elle donnera trois enfants.

Lors du maccarthysme, Dmytryk est l’un des Dix d’Hollywood qui refusent de répondre aux allégations de communisme. Mis sur la liste noire, le réalisateur partira en 1948 s’exiler au Royaume-Uni jusqu’en 1951 avant de revenir aux Etats-Unis où il sera emprisonné avant d’être amené à dénoncer certaines de ses connaissances (comme Jules Dassin ou John Berry).

Shirley Temple et Jean Porter dans Scandale en Floride (Godfrey, 1947)

Au début des années 1950, Jean Porter joue encore dans quelques films pour le cinéma dont La main gauche du Seigneur (1955) tourné par son mari (avec Humphrey Bogart et Gene Tierney) avant de se tourner vers la télévision et de mettre un terme définitif à sa carrière d’actrice en 1961.

Décédé en 1999, Edward Dmytryk a signé des films comme Feux croisés (1947) avec Robert Mitchum et Robert Ryan, Ouragan sur le Caine (1954) avec Humphrey Bogart, La lance brisée (1954) avec Spencer Tracy, Robert Wagner et Richard Widmark, Le bal des maudits (1957) avec Marlon Brando, Montgomery Clift et Dean Martin et L'homme aux colts d'or (1958) avec Richard Widmark et Henry Fonda.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article