Eduardo de Gregorio (1942-2012)

Publié le par lefilmdujour

Eduardo de Gregorio (1942-2012)
Scénariste pour Bernardo Bertolucci (La stratégie de l’araignée, 1970), Jean-Louis Comolli (La Cecilia, 1976) et Jacques Rivette (Céline et Julie vont en bateau, 1974 ; Noroît, 1976 ; Duelle, 1976), le cinéaste d’origine argentine Eduardo De Gregorio est décédé le 13 octobre 2012 à l’âge de 70 ans.
Eduardo De Gregorio avait quitté l’Argentine en 1966 après un coup d'Etat militaire et s'était installé à Paris, après un passage à Londres et à Rome. Il avait réalisé en 1976 son premier film (Sérail), œuvre de style fantastique poétique à l’atmosphère insolite où l’on retrouve Bulle Ogier, l’une des actrices fétiches de Jacques Rivette. Suivra en 1979 La mémoire courte, où la forme procède d’une écriture très subtile qui joue sur la notion de temps et imbrique étroitement la vie de celui qui est cherché avec celle des chercheurs eux-mêmes : on y suit le parcours d’une interprète de l’Unesco (Nathalie Baye) enquêtant sur la mort accidentelle d’un écrivain au cours d’un voyage en Amérique du Sud.
Eduardo de Gregorio signera encore Aspern (1982), adaptation d’une œuvre de Henry James avec Bulle Ogier, Alida Valli et Jean Sorel, Corps perdus (1989), histoire labyrinthique mêlant passé et présent autour d’un tableau avec Tcheky Karyo et Laura Morante, puis Tangos volés (2001), avec Sylvie Testud et Guy Marchand, film qui enchevêtre une nouvelle fois rêve et réalité et où une actrice contemporaine rencontre un danseur de tango des années 1930.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article