Billie Whitelaw (1932-2014)

Publié le par lefilmdujour

Billie Whitelaw (1932-2014)
Interprète fétiche de Samuel Beckett sur les scènes de théâtre britanniques, la comédienne anglaise Billie Whitelaw, qui joua aussi la nurse démoniaque Mrs. Baylock dans La malédiction (Donner, 1976), est décédée le 21 décembre 2014 à l’âge de 82 ans.
Billie Whitelaw démarre sa carrière sur le petit et le grand écran au début des années 1950 mais ce n’est qu’à la fin des années 1960 qu’elle se fait vraiment remarquer dans les salles obscures en jouant l’ex-femme de Charlie Bubbles (Albert Finney) dans le film du même nom réalisé par Albert Finney lui-même en 1968. Sa prestation lui vaut d’ailleurs le BAFTA (l’équivalent britannique des César) de la meilleure actrice dans un second rôle alors qu’elle était nommée dans la même catégorie pour son rôle de mère d’une étudiante (Harley Mills) dans Sous l’emprise du démon (1968) de Roy Boulting.
Billie Whitelaw (1932-2014)

Marcello Mastroianni et Billie Whitelaw dans Leo the Last (Boorman, 1969)

Elle incarne ensuite la fiancée du personnage joué par Marcello Mastroianni dans Leo the Last (1969) de John Boorman, Prix de la mise en scène à Cannes, la reine Marie-Antoinette dans Commencez la révolution sans nous (1969) de Budd Yorkin, puis l’ex-petite amie du comédien raté qui s’imagine détective privé à la Bogart dans Gumshoe (1971), premier long métrage de Stephen Frears. Billie Whitelaw y retrouvait Albert Finney.
La comédienne est également au générique de Frenzy (1972) d’Alfred Hitchcock et donne la réplique à Elizabeth Taylor dans Terreur dans la nuit (1973) de Brian G. Hutton.
Billie Whitelaw (1932-2014)

Billie Whitelaw dans La malédiction (Donner, 1976)

Après sa prestation mondialement saluée dans La malédiction, nouvelle nomination aux BAFTA à la clé, on verra encore Billie Whitelaw dans Maurice (Ivory, 1987) (elle y joue la mère du rôle-titre), Les frères Krays (1990) de Peter Medak (là aussi, l'actrice est la mère des deux frères), Jane Eyre (Zeffirelli, 1995), The Lost Son (Menges, 1998), Quills, la plume et le sang (P. Kaufman, 2000) et la comédie Hot Fuzz (E. Wright, 2006), sa dernière apparition sur grand écran.
Billie Whitelaw a été mariée de 1952 à 1966 avec l'acteur britannique Peter Vaughan (visible actuellement dans la série TV Le trône de fer), puis avec le scénariste TV Robert Muller.
Billi Whitelaw dans "Hot Fuzz" (E. Wright, 2006)

Billi Whitelaw dans "Hot Fuzz" (E. Wright, 2006)

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article