Whitney Houston (1963-2012)

Publié le par lefilmdujour

Whitney Houston (1963-2012)

Kevin Costner et Whitney Houston dans Bodyguard (M. Jackson, 1992)

La chanteuse, actrice et productrice Whitney Houston est décédée le 11 février 2012. Son corps a été retrouvé sans vie dans la baignoire d’une chambre d’un hôtel de Los Angeles. Diva de la soul dans les années 80 et 90, celle que l’on surnommait « The Voice » s'était distinguée dans trois films pour le cinéma, dont le célèbre Bodyguard (M. Jackson, 1992) aux côtés de Kevin Costner. Elle y joue une chanteuse/comédienne protégée par un garde du corps, ancien des services secrets. Tube interplanétaire, la chanson du film - « I will always love you » - obtint le MTV Award de la meilleure chanson pour le cinéma en 1993.
Nièce de Dionne Warwick, fille de Cissy Houston et filleule d'Aretha Franklin, trois autres voix exceptionnelles, Whitney Houston a également émargé au générique du premier film réalisé pour le grand écran par l’acteur Forest Whitaker (Où sont les hommes ? 1995) et interprété l’épouse de Denzel Washington dans La femme du pasteur (1996) de Penny Marshall, remake de Honni soit qui mal y pense (1947), où la chanteuse reprenait le rôle initialement joué par Loretta Young. Au moment du tournage de ce dernier film, Whitney Houston – comme elle le précisa ultérieurement à Oprah Winfrey – était déjà sous l’emprise de l’alcool et de drogues multiples. Des addictions qui allaient conduire la chanteuse dans les affres de la dépendance, des cycles perpétuels cures de désintoxication/rechutes et de la ruine.
On devrait revoir Whitney Houston une ultime fois sur grand écran dans Sparkle (2012), remake d’un film éponyme de 1976 avec Irene Cara. Librement inspiré de l’histoire des Supremes (trio emmené par Diana Ross), Sparkle compte la descente aux enfers de trois sœurs chanteuses dont les relations vont irrémédiablement se détériorer sous l’influence de la célébrité et de la drogue.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article