Sidney Lumet (1924-2011)

Publié le par lefilmdujour

Sidney Lumet (1924-2011)
Douze hommes en colère (1956), Serpico (1973), Un après-midi de chien (1975), Network (1976), Le prince de New York (1980), etc. En cinquante ans d'activité (rien que pour le cinéma), le réalisateur américain Sidney Lumet, décédé le 9 avril 2011 à l'âge de 86 ans, a signé plusieurs chefs-d’œuvre incontestables du grand écran. En 2007, avec 7h58 ce samedi-là, polar haletant, psychanalytique et quasi-shakespearien mettant en scène deux frères interprétés par les excellents Philip Seymour Hoffman et Ethan Hawke, l'homme avait encore livré un film d'excellente facture.
Sidney Lumet (1924-2011)

Henry Fonda dans Douze hommes en colère (1956), premier film pour le grand écran de Sidney Lumet (image : www.toutlecine.com)

C'est en 1956 que Sidney Lumet, venu de la télévision, s'était vu confier pour la première fois la direction d'un long métrage pour le cinéma (12 hommes en colère). Et ce grâce à Henry Fonda, interprète principal et producteur du film, séduit par l'atelier d'acteurs que Lumet avait créé à Greenwich Village. Le réalisateur enchaîna pendant les cinq décennies suivantes plus de quarante œuvres cinématographiques, avec une prédilection pour les films policiers mâtinés de sujets de société, de loin ses meilleurs : The Offence (1971) avec Sean Connery, Serpico (1973) et Un après-midi de chien avec Al Pacino, Le prince de New York avec Treat Williams, Le verdict (1981) avec Paul Newman et Charlotte Rampling, A bout de course (1988) avec River Phoenix, Contre-enquête (1990) avec Nick Nolte et Timothy Hutton, etc.
Sidney Lumet (1924-2011)

Al Pacino dans Serpico (1973) de Sidney Lumet (image : www.toutlecine.com)

Sidney Lumet signa également de nombreuses adaptations plus ou moins réussies de pièces de théâtre à l'instar de L'homme à la peau de serpent (1959), transposition d'une œuvre de Tennessee Williams avec Marlon Brando et Anna Magnani, Vu du pont (1961) (Arthur Miller), Long voyage vers la nuit (1962) (Eugene O'Neill) avec Katharine Hepburn, La mouette (1968) (Anton Tchekhov) avec James Mason, Vanessa Redgrave et Simone Signoret, Equus (1977) (Peter Schaffer) avec Richard Burton, ou Piège mortel (1982) (Iran Levin) avec Michael Caine et Christopher Reeve.
Sidney Lumet (1924-2011)

Dans Le crime de l'Orient-Express (1974), Sidney Lumet réunit, entre autres, Sean Connery, Lauren Bacall, Albert Finney, Ingrid Bergman, Anthony Perkins, Vanessa Redgrave, Jean-Pierre Cassel et Michael York (image : www.toutlecine.com)

Quatre fois nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur (12 hommes en colère, Un après-midi de chien, Network et Le verdict), Sidney Lumet reçut finalement un Oscar honorifique en 2005. Il obtint toutefois le Golden Globe du meilleur réalisateur pour Network, critique acerbe et prémonitoire de la télévision et de ses dérives. Ce ne sont pas moins de dix-sept acteurs qui décrochèrent par ailleurs une nomination aux Oscar grâce à leurs prestations dans des films de Sidney Lumet. Ingrid Bergman décrocha la statuette du meilleur second rôle féminin pour Le crime de l'Orient-Express (1974), adaptation du roman éponyme d'Agatha Christie, tandis que Faye Dunaway, Peter Finch et Beatrice Straight reçurent respectivement l'Oscar de la meilleure actrice, l'Oscar du meilleur acteur et l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour Network.
Sidney Lumet (1924-2011)

Faye Dunaway (et Peter Finch en une) dans Network (1976) de Sidney Lumet (image : www.toutlecine.com)

Parmi les ratages de Sidney Lumet, on citera The Wiz (1977), remake musical plutôt ringard du Magicien d'Oz avec Diana Ross et Michael Jackson, et Gloria (1998), resucée inutile du film de John Cassavetes avec Sharon Stone. Marié quatre fois, le réalisateur avait été l'époux de l'actrice Rita Gam de 1949 à 1954, puis celui de l'héritière Gloria Vanderbilt de 1956 à 1963.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article