Mahmoud Zemmouri (1946-2017)

Publié le par lefilmdujour

L’acteur et réalisateur algérien Mahmoud Zemmouri, qui avait signé en 2015 Certifiée halal avec Smaïn et Hafsia Herzi, est décédé le 4 novembre 2017 à l’âge de 70 ans.  

 

Prends 10000 balles et casse-toi (1981) a été le premier film réalisé par Mahmoud Zemmouri, qui fit ses premiers pas au cinéma de l'autre côté de la caméra en 1974 dans L'autre France d'Ali Ghalem. Le long métrage tire son sujet de la loi Stoléru promulguée sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, loi qui mit en place une aide au retour de 10 000 francs pour les immigrés. En choisissant de décrire la destinée de deux adolescents dont les parents décident de se rapatrier, le réalisateur abordait là un problème qui, à l'époque, était peu traité au cinéma.

 

L'énorme succès remporté par son premier film en tant que réalisateur permit à Mahmoud Zemmouri d'enchaîner un deuxième film coproduit par le gouvernement algérien, Les folles années du twist (1983) avec, notamment, Jacques Villeret et Richard Bohringer. Cette nouvelle comédie engagée qui tourne en dérision la révolution algérienne n'eut pas l'heur de séduire de l'autre côté de la Méditerranée ; le film fut censuré. Avec De Hollywood à Tamanrasset (1991), troisième film tourné, comme les deux premiers, sur le registre du burlesque et de la satire sociale (et avec un certain manque de finesse patent, selon certains...), le réalisateur se mit cette fois-ci les religieux à dos ; ses décors furent brûlés. 

 

En 1993, L'honneur de la tribu, adapté du roman éponyme de Rachid Mimouni, aborde un registre plus grave. Retour à l'humour néanmoins en 1997 avec 100% arabica. Ce long métrage conte les aventures d'un maire de la banlieue parisienne qui, soucieux de sa réélection et désireux de garantir le calme dans sa commune, embauche, moyennant subventions, les jeunes les plus désœuvrés. Mais, ceux-ci ont d'autres projets en tête. A l'affiche, les chanteurs Khaled et Cheb Mami.

 

Comédie réalisée en 2004, Beur, blanc, rouge fut l’avant-dernier long métrage tourné par Mahmoud Zemmouri. Le film aborde une nouvelle fois les problèmes de double culture. En toile de fond, les incidents survenus pendant le match de football France-Algérie en octobre 2001 (l'hymne national français conspué, notamment).

 

L'œil avisé du cinéphile averti aura également repéré Mahmoud Zemmouri acteur dans Tchao Pantin (Berri, 1983), Pinot simple flic (Jugnot, 1984), La smala (Hubert, 1984), Nuit d'ivresse (Nauer, 1986), L'œil au beur(re) noir (Meynard, 1987), La thune (Galland, 1991), Blanc d'ébène (Doukouré, 1991), Hexagone (Chibane, 1993) et Munich (Spielberg, 2004).

 

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article