Johannes Heesters (1903-2011)

Publié le par lefilmdujour

Johannes Heesters (1903-2011)
L'acteur le plus âgé du monde a tiré sa révérence le 24 décembre 2011. Né aux Pays-Bas et naturalisé allemand en 1936 (sic !), Johannes Heesters - qui était également chanteur d'opérettes - est décédé à l'âge canonique de 108 ans.
C'est en 1935 en Allemagne que Johannes Heesters avait véritablement démarré sa carrière cinématographique, un pays où l'homme sut rapidement se faire apprécier du régime nazi et de Hitler qui n'hésitait pas à le considérer comme son acteur préféré... Heesters aurait même joué et chanté devant des troupes SS dans le camp de concentration de Dachau, mais le fait n'a jamais pu être avéré. Autant dire que ça fait tâche (et le mot est faible) sur un CV.
Pendant la période hitlérienne (et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale), l'acteur a essentiellement travaillé pour le studio UFA sous la direction de réalisateurs réputés comme Douglas Sirk (avant que celui-ci ne quitte l'Allemagne nazie), Georg Jacoby ou Geza von Bolvary.
Johannes Heesters sut négocier sans trop de problème le passage à l'après-guerre et put continuer à se produire dans une multitude d'opérettes filmées pendant toutes les années 50. Parmi celles-ci, citons Nuit de noces au paradis (Bolvary, 1950), L'auberge du cheval blanc (Forst, 1952), Chanson immortelle (Borsody, 1953) et Victor et Victoria (Anton, 1957). A partir du début des années 60, Heesters abandonna le cinéma pour se consacrer à la scène (où il apparut jusqu'à l'âge de 100 ans passés), aux shows TV et au disque.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article