Jacques Duby (1922-2012)

Publié le par lefilmdujour

Jacques Duby (1922-2012)
Un mois presque jour pour jour après Rosy Varte, c’est un autre personnage récurrent de la sitcom Maguy qui quitte définitivement la scène. Le comédien Jacques Duby, qui avait interprété le maire du Vézinet dans la célèbre série TV, est décédé le 15 février 2012 à l’âge de 89 ans.
Jacques Duby, qui s’est produit au théâtre durant toute sa carrière, avait démarré au cinéma dans les années 50 en jouant plus souvent qu’à son tour les maris trompés. C’est lui qui interprète le mari malingre, souffreteux et finalement assassiné par l’amant de sa femme (Simone Signoret) dans l’adaptation cinématographique du roman de Zola Thérèse Raquin, réalisée par Marcel Carné en 1953.
Dans Huis clos (Audry, 1957), film inspiré de la pièce de Sartre, il se fait chiper sa femme par Arletty, la lesbienne « damnée ». Dans Pot-Bouille (Duvivier, 1957), autre adaptation de Zola, c’est Gérard Philipe qui séduit sa jeune épouse (Dany Carrel). Jacques Duby joue aussi un ouvrier apparemment trucidé par sa moitié, ex-prostituée, dans Prisons de femmes (Cloche, 1958), se fait souffler Romy Schneider par Alain Delon dans Christine (Gaspard-Huit, 1958) puis, artiste homosexuel, prend comme modèle un Jean-Pierre Léaud juvénile dans Boulevard (Duvivier, 1960).
Jacques Duby (1922-2012)

Jacques Duby, Louis de Funès, Jean Richard et Fernand Gravey au générique de Courte-tête (Carbonnaux, 1956)

Mais le comédien fut également à l’aise dans le registre de la comédie pure (en 1956, il interprète le jockey comparse de l’escroc Fernand Gravey dans l’excellent Courte-tête de Norbert Carbonnaux) et dans celui du film noir « à la française » (Les salauds vont en enfer, Hossein, 1955 ; L’homme à l’imperméable, Duvivier, 1956 ; Une gueule comme la mienne, Dard, 1959).
Dans les années 60, Jacques Duby s’était éloigné du grand écran pour se consacrer au théâtre et à la télévision. Dans les années 70, on l'avait revu irrégulièrement dans de petits rôles chez Robert Dhéry (Vos gueules les mouettes, 1974), Mocky (Un linceul n’a pas de poches, 1974) ou Arcady (Le coup de sirocco, 1979).
Dans sa dernière apparition sur grand écran, le comédien interprétait le voisin du dessous dans Je reste ! (2002), la comédie de Diane Kurys avec Sophie Marceau et Vincent Perez.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article