Jonathan Demme (1944-2017)

Publié le par lefilmdujour

Réalisateur oscarisé pour Le silence des agneaux (1992), film qui valut à Jodie Foster et Anthony Hopkins les Oscar de la meilleure actrice et du meilleur acteur la même année, l’Américain Jonathan Demme, est décédé des suites d’un cancer le 26 avril 2017 à l’âge de 73 ans.

Jonathan Demme avait fait ses débuts en 1971 sous l’égide de Roger Corman. Il se fait remarquer par Cinq femmes à abattre (1973), « histoire efficace de femmes évadées de prison » (501 réalisateurs, éditions Omnibus). Il signe ensuite Crazy Mama (1975), road movie sur fond de rock’n’roll, Colère froide (1976), avec un Peter Fonda en butte aux agissements d’une entreprise minière qui veut le déposséder de la ferme familiale, puis le thriller hitchcockien Meurtres en cascade (1978) avec Roy Scheider et Melvin et Howard (1980), histoire de l’improbable rencontre entre un jeune homme paumé et le milliardaire Howard Hugues.  

Avec Dangereuse sous tous rapports (1986) où se distinguent Melanie Griffith, Jeff Daniels et Ray Liotta, Jonathan Demme renoue avec le road movie et mêle allègrement comédie sentimentale et thriller, voire terreur. Après la comédie teintée d‘humour noir Veuve mais pas trop (1988) avec Michelle Pfeiffer, le réalisateur connaît la consécration internationale avec l’éprouvant Silence des agneaux, adapté d’un roman de Thomas Harris, qui raflera les cinq Oscar majeurs (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario adapté).

C’est Jonathan Demme qui signe un an plus tard Philadelphia (1993), l’un des premiers grands films sur le sida, qui est récompensé par deux Oscars, celui du meilleur acteur pour Tom Hanks et celui de la meilleure chanson originale pour Bruce Springsteen.

Beloved (1998), adaptation d’un roman de Toni Morrison avec Danny Glover et Oprah Winfrey, La vérité sur Charlie (2002), remake de Charade (Donen, 1963) avec Mark Wahlberg et Thandie Newton, et Un crime dans la tête (2003), remake du film réalisé par John Frankenheimer en 1962, avec Meryl Streep et Denzel Washington, ne connaîtront pas le même succès.

Jonathan Demme, dont le dernier long métrage, Ricky and the Flash avec Meryl Streep, était sorti en salles en 2015, avait aussi signé plusieurs documentaires musicaux dont Stop Making Sense (1983), sur un concert des Talking Heads, et Neil Young : Heart of Gold (2005).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article