Susan Tyrrell (1945-2012)

Publié le par lefilmdujour

Susan Tyrrell (1945-2012)
Nommée à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Fat City (1972) de John Huston, la comédienne américaine Susan Tyrrell est décédée le 16 juin 2012 à l’âge de 67 ans.
Susan Tyrrell est encore une adolescente lorsqu’elle fait ses débuts sur scène au début des années 60. C’est en 1971 que la jeune actrice apparaît pour la première fois sur grand écran (Quand siffle la dernière balle de Henry Hathaway). Fat City n’est que son quatrième film, mais le rôle de la petite amie alcoolo qu’elle interprète face au boxeur has-been joué par Stacy Keach va considérablement influencer sa carrière à l’écran.
Dans les années qui suivent, on retrouve régulièrement Susan Tyrrell en prostituée, mégère ou toute autre figure particulièrement typée. En 1976, elle incarne la belle-fille de Carroll Baker, propriétaire d’un institut de beauté et accessoirement patronne d’une équipe de tueuses à gages, dans Bad d’Andy Warhol. La même année, on retrouve Susan Tyrrell au générique du premier film américain de Claude Lelouch (Un autre homme, une autre chance) et dans L’île des adieux de Franklin J. Schaffner, adaptation du roman éponyme d’Ernest Hemingway.
Susan Tyrrell (1945-2012)

Stacy Keach et Susan Tyrrell dans Fat City (Huston, 1972)©Columbia Pictures / DR

Fidèle aux univers déjantés, on retrouve Susan Tyrrell aux côtés de Ben Gazzara dans Conte de la folie ordinaire (Ferreri, 1981), adapté de l’œuvre de Bukowski, et en reine de la Sixième Dimension dans Forbidden Zone (1980), premier film désormais culte de Richard Elfman, frère de Danny Elfman, compositeur attitré de Tim Burton.
L’actrice apparaîtra encore en lesbienne au langage ordurier dans Angel (1983) et Angel II : la vengeance (1985), portrait d’une ado de 15 ans lycéenne BCBG le jour et prostituée la nuit. Susan Tyrrell est également à l’affiche de La chair et le sang (1985) de Paul Verhoeven et de Cry Baby (1990) de John Waters, où elle incarne avec gourmandise la grand-mère maléfique du héros (Johnny Depp) et vit à la colle avec un monsieur qui ressemble étrangement à Iggy Pop (effectivement, c'est lui !).
Susan Tyrrell (1945-2012)

Susan Tyrrell et Iggy Pop dans Cry Baby (Waters, 1990)

Atteinte d’une maladie grave, l’actrice avait été amputée des deux jambes en avril 2000 et s’était depuis consacrée essentiellement à la littérature et à la peinture sans jamais se départir de son côté underground et subversif.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article