Sophie Desmarets (1922-2012)

Publié le par lefilmdujour

Sophie Desmarets (1922-2012)
A l'affiche de nombreuses pièces de théâtre, dont le fameux "Fleur de cactus" de Barillet et Grédy, la comédienne française Sophie Desmarets est décédée le 13 février 2012 à l'âge de 89 ans.
Née en 1922, Sophie Desmarets, artiste douée pour la comédie, était surtout connue pour avoir participé, à la télé française, à l'aventure des "Grands Enfants" aux côtés de Jean Poiret, Michel Serrault, Maurice Biraud et Jacqueline Maillan. Fille de Bob Desmarets, un ancien directeur du Vel'd'Hiv, elle fut l'élève de Louis Jouvet au Conservatoire. Elle lui devait d'ailleurs le prénom de Sophie (puisque Jacqueline était son vrai prénom).
Sophie Desmarets débute au cinéma en 1940 dans Battement de cœur et Premier rendez-vous, deux films d'Henri Decoin avec Danielle Darrieux en vedette. Après la guerre, on retrouve l'actrice dans des "intrigues policières qui ne se prennent pas trop au sérieux" (Barrot et Chirat, Noir & Blanc) à l'instar de Seul dans la nuit (Stengel, 1945) ou 120, rue de la Gare (Daniel-Norman, 1945), dans un film de cape et d'épée comme Le capitan (Vernay, 1945) et dans une adaptation de roman-feuilleton comme Rocambole (Baroncelli, 1947). Si le talent comique de Sophie Desmarets est particulièrement bien exploitée au théâtre, le cinéma de manière générale ne sait confier à la comédienne que des rôles dans de petites comédies sans prétention. Dans sa filmographie se côtoient ainsi des films signés André Hunebelle (Ma femme est formidable, 1951 ; Mon mari est merveilleux, 1952 ; Treize à table, 1955), Jean Boyer (Femmes de Paris, 1952), André Berthomieu (Scènes de ménage, 1955), Raoul André (Une fille épatante, 1955), Robert Vernay (Ces sacrées vacances, 1955 ; Fumée blonde, 1957 ; Madame et son auto, 1958 ; Drôles de phénomènes, 1959) ou Claude Vital (Le maestro, 1976).
Sophie Desmarets (1922-2012)

Bourvil et Sophie Desmarets dans Le mur de l'Atlantique (Camus, 1970) (image : www.premiere.fr)

Sophie Desmarets a néanmoins joué le rôle-titre du Secret de Sœur Angèle (Joannon, 1955), mélo improbable où, nonnette sur le point de prononcer ses voeux, elle sauve un assassin dont elle est tombé amoureuse... Parmi les bons films tournés par l'actrice, on citera quand même le drame paysan Virevent (Faurez, 1948), Si Paris nous était conté (1955) et Les trois font la paire (1956), deux longs métrages de Sacha Guitry, La famille Fenouillard (Robert, 1960) et Le second souffle (Blain, 1977). Sa dernière apparition au cinéma fut devant la caméra de Gérard Jugnot en 1996 pour Fallait pas !...
Sophie Desmarets (1922-2012)

Sophie Desmarets entre Danielle Darrieux et Odette Laure dans Les mamies (Lanoé, 1992). On reconnaîtra également Catherine Rouvel, Jackie Sardou, Paulette Dubost et Marthe Villalonga (image : www.toutlecine.com)

Sophie Desmarets était également réputée pour son sens de la répartie. A une comédienne passablement âgée qui lui dit un jour : "Ah ! C'est vous, Sophie Desmarets, celle qui a eu son premier prix de conservatoire sous Pétain ?", elle répondit : "Oui, madame, c'est mieux que de l'avoir eu sous Félix Faure !" Évidemment, faut savoir qui est Félix Faure...

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article