Michel Brault (1928-2013)

Publié le par lefilmdujour

Michel Brault (1928-2013)
Considéré comme l’un des pères du cinéma québécois et du « cinéma-vérité », le cinéaste canadien Michel Brault est décédé le 21 septembre 2013 à l’âge de 85 ans.
En parlant de Michel Brault, le Français Jean Rouch, autre chantre du cinéma-vérité, dit de lui dans Les Cahiers du cinéma en 1963 : « Tout ce que nous avons fait en France dans le cinéma-vérité, vient du Canada. C’est Michel Brault qui a apporté une technique nouvelle de tournage que nous ne connaissions pas et que nous copions tous depuis… »
Passionné de technique, Michel Brault collabora avec le fabricant de caméras Éclair à la création de caméras conçues spécialement pour le tournage à l'épaule dont il fut le premier à faire une esthétique avec le court-métrage coréalisé en 1958 avec Gilles Groulx : Les Raquetteurs. Un essai confirmé avec Pour la suite du monde (1963), œuvre de cinéma direct coréalisée avec Pierre Perrault. Tourné sur L’Île-aux-Coudres dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, ce documentaire fait revivre la pêche traditionnelle du marsouin abandonnée dans les années 1920. Le film est visible sur le site de l'Office national du film canadien ici.
Michel Brault est passé à la fin des années 1960 à la fiction avec, notamment, Entre la mer et l’eau douce (1967), histoire d’un jeune artiste qui quitte son village pour Montréal. Inspiré de la vie du chansonnier et interprète principal du film Claude Gauthier, le film est éclairé par la beauté de Geneviève Bujold, actrice que l’on retrouvera dans d’autres œuvres de Michel Brault (Les noces de papier, 1989 ; Mon amie Max, 1993). En 1975, Michel Brault avait reçu le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour Les ordres (1974), film qui retrace les événements d’octobre 1970 lorsque, suite aux revendications et actes terroristes du Front de libération du Québec, le gouvernement canadien adopta la Loi des mesures de guerre pour rétablir la loi et l'ordre, mesure qui conduisit à de nombreuses arrestations arbitraires.
En dehors des films qu’il a lui-même dirigés, Michel Brault avait également travaillé en tant qu’opérateur avec d’autres cinéastes comme Jean Rouch, Claude Jutra, Mario Ruspoli ou William Klein.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article