Michael Cacoyannis (1922-2011)

Publié le par lefilmdujour

Michael Cacoyannis (1922-2011)
Mondialement connu pour Zorba le Grec (1964), œuvre adaptée du roman du même nom de Nikos Kazantzakis, le réalisateur grec d'origine chypriote Michael Cacoyannis est décédé le 25 juillet 2011 à l'âge de 89 ans. Le film avait valu à son auteur trois nominations aux Oscar (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure adaptation) et avait permis à Anthony Quinn de décrocher une nomination à l'Oscar du meilleur acteur et à Lila Kedrova de repartir avec la statuette de la meilleure actrice dans un second rôle.
Michael Cacoyannis (1922-2011)

Melina Mercouri, héroïne de Stella, femme libre (1955), deuxième film de Michael Cacoyannis (image : www.encyclocine.com)

Dès son premier film (Le réveil du dimanche, 1954), très marqué par le néoréalisme, Michael Cacoyannis dirige Ellie Lambeti, l'une des plus grandes actrices de la scène et du cinéma grecs des années 50 et 60. Actrice qu'il retrouvera à nouveau dans La fille en noir (1956), Fin de crédit (1958) et L'épave (1960). Melina Mercouri (Stella, femme libre, 1955) et Irène Papas (Electre, 1961), autres figures célèbres du cinéma grec, tournent aussi devant la caméra du cinéaste. Le succès mondial de Zorba le Grec permet alors à Michael Cacoyannis de prétendre à des castings de prestige internationaux. Tom Courtenay et Candice Bergen tournent ainsi dans Le jour où les poissons sont sortis de l'eau (1967), tandis que Katharine Hepburn, Geneviève Bujold et Vanessa Redgrave accompagnent Irène Papas au générique des Troyennes (1970).
Michael Cacoyannis (1922-2011)

Irène Papas dans Iphigénie (1977) de Michael Cacoyannis (image : www.toutlecine.com)

Après Electre et Les Troyennes, Michael Cacoyannis, également homme de théâtre, adaptera une troisième fois Euripide au cinéma en dirigeant à nouveau Irène Papas (dans le rôle de Clytemnestre) dans Iphigénie (1977). Pour son dernier film tourné pour le grand écran, le réalisateur avait adapté en 1999 La cerisaie d'Anton Tchekhov avec Charlotte Rampling et Alan Bates (qui avait partagé l'affiche de Zorba avec Anthony Quinn, voir photo de tête). En 1962, Michael Cacoyannis s'était vu décerner le Grand Prix du jury du festival de Cannes.
Ci-dessous, la fameuse scène de sirtaki dans Zorba le Grec de Michael Cacoyannis :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article