Les décès de juin 2011

Publié le par lefilmdujour

L'acteur américain Peter Falk n'a pas été la seule personnalité du monde du cinéma à quitter la scène en juin 2011. Ont aussi tiré leur révérence :
Les décès de juin 2011

Elaine Stewart et Richard Widmark dans Sergent la Terreur (1953) de Richard Brooks (image : www.toutlecine.com)

- l'actrice américaine Elaine Stewart, décédée le 27 juin 2011 à l'âge de 81 ans. Rouquine incendiaire et pulpeuse, Elaine Stewart se fit remarquer comme modèle et mannequin avant d'être embauchée par la MGM et de démarrer une carrière sur grand écran en 1952. On la remarque cette année-là dans un rôle secondaire - mais marquant - dans Les ensorcelés de Vincente Minnelli. Elle apparaît brièvement sous les traits d'Ann Boleyn, mère de la reine Elizabeth Ière d'Angleterre dans La reine vierge (1953) de George Sidney, donne la réplique à Richard Widmark dans Sergent La Terreur (1953) de Richard Brooks, et partage l'affiche de la comédie musicale Brigadoon (Minnelli, 1954) avec Gene Kelly, Van Johnson et Cyd Charisse.
Après son départ de la MGM en 1956 (où Joan Collins l'a détrônée aux yeux des producteurs), Elaine Stewart rallie les studios Universal, mais sa carrière marque alors le pas. L'actrice se retire au début des années 60 pour se consacrer à sa vie privée. Mariée deux ans à l'acteur Bill Carter, elle épouse en 1964 en secondes noces le producteur de shows télévisés Merrill Heatter et donne le jour à deux enfants. Dans les années 70, Elaine Stewart avait animé à la télévision américaine des jeux produits par son mari (comme "Gambit").
Les décès de juin 2011

Paul Massie (de face) dans Les deux visages du docteur Jeckyll (Fisher, 1960) (image : www.toutlecine.com)

- l'acteur canadien Paul Massie, décédé le 11 juin 2011, à l'âge de 78 ans. En 1958, Paul Massie avait décroché le BAFTA (l'équivalent britannique des Oscar) du meilleur espoir masculin pour son rôle de pilote de bombardier américain en France occupée dans Ordre de tuer (1957) d'Anthony Asquith. Il est également connu pour avoir tenu le rôle-titre des Deux visages du docteur Jekyll (1960) de Terence Fisher, classique de l'épouvante produit par les studios anglais Hammer.
- le réalisateur et producteur français François Chardeaux, décédé le 9 juin 2011 à l'âge de 77 ans. A son actif, un seul film pour le cinéma : Douce France (1985), chronique d'un petit village de Lozère en 1942 troublé par l'arrivée d'une chanteuse juive allemande.
- le réalisateur britannique John MacKenzie, décédé le 8 juin 2011 à l'âge de 78 ans. On lui doit une dizaine de films pour le grand écran dont Racket - Du sang sur la Tamise (1980) avec Bob Hoskins et Helen Mirren, Le consul honoraire (1983), d'après Graham Greene, avec Michael Caine et Richard Gere, Le quatrième protocole (1987), d'après Frederick Forsyth, avec Michael Caine et Pierce Brosnan, ou Ruby (1992) avec Danny Aiello dans le rôle de l'homme qui tua l'assassin de Kennedy.
Les décès de juin 2011

Franck Fernandel et son père dans En avant la musique (Bianchi, 1962) (image : www.toutlecine.com)

- l'acteur et chanteur français Franck Fernandel, décédé le 8 juin 2011 à l'âge de 75 ans. Fils cadet de Fernandel, Franck Fernandel a joué deux fois aux côtés de son père, d'abord dans En avant la musique (Bianchi, 1962), puis dans L'âge ingrat (Grangier, 1964) où il interprète d'ailleurs le fils du personnage joué par Fernandel. Franck Fernandel fut également le héros de Cherchez l'idole (Boisrond, 1963), film qui réunissait les chanteurs yéyés, vedettes de l'époque (Eddy Mitchell et les Chaussettes noires, Johnny Halliday et Sylvie Vartan, Frank Alamo, etc.).
Les décès de juin 2011

Maurice Garrel dans La maison des Bories (Doniol-Valcroze, 1969) (image : www.toutlecine.com)

- l'acteur français Maurice Garrel, décédé le 4 juin 2011 à l'âge de 88 ans. Père du réalisateur Philippe Garrel et grand-père de l'acteur Louis Garrel, Maurice Garrel fut d'abord, avec son physique rude, un second rôle solide du cinéma français avec des rôles chez Alain Cavalier (Le combat dans l'île, 1961), François Truffaut (La peau douce, 1963; La mariée était en noir, 1967), Georges Lautner (Le pacha, 1967), Philippe Labro (L'héritier, 1972) ou Claude Chabrol (Nada, 1973). A partir des années 70, l'acteur s'était engagé dans des œuvres plus difficiles, devant la caméra de son fils notamment (Anémone, 1967 ; Marie pour mémoire, 1968 ; Un ange passe, 1974 ; Liberté la nuit, 1983 ; Les baisers de secours, 1989 ; Le cœur fantôme, 1995 ; Sauvage innocence, 2001 ; Les amants réguliers, 2004).
Également acteur chez Rivette (Merry-Go-Round, 1978), Lelouch (Edith et Marcel, 1982) et Sautet (Un cœur en hiver, 1991), Maurice Garrel avait été nommé deux fois au César du meilleur second rôle masculin, d'abord pour son rôle de libraire, ami de Fabrice Lucchini, dans La discrète (C. Vincent, 1990), puis pour sa prestation en père d'Emmanuelle Devos dans Rois et reines (Desplechin, 2003). Son dernier rôle au cinéma, il l'avait tenu dans Actrices (2006) de Valeria Bruni-Tedeschi.
Les décès de juin 2011

James Arness

- l'acteur américain James Arness, décédé le 3 juin 2011 à l'âge de 88 ans. Héros de western dans l'une des plus longues séries TV américaines (Gunsmoke) et frère aîné de l'acteur Peter Graves, James Arness a joué les seconds rôles dans une trentaine de films au cinéma. Interprétant la créature extraterrestre dans La chose d'un autre monde (Nyby & Hawks, 1951), l'acteur fut rapidement repéré par John Wayne avec qui il tourna à plusieurs reprises : Aventure dans le grand Nord (Wellmann, 1953) ; Hondo, l'homme du désert (Farrow, 1953) ; Le renard des océans (Farrow, 1955). C'est d'ailleurs John Wayne qui le recommanda pour le rôle principal de Gunsmoke.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article