Les décès de juillet et août 2010

Publié le par lefilmdujour

L'été 2010 a été particulièrement meutrier pour le monde du cinéma. Outre Laurent Terzieff disparu le 2 juillet et Alain Corneau décédé le 30 août, les personnalités suivantes ont définitivement tiré leur révérence :
Les décès de juillet et août 2010

Pierre Maguelon (au centre) dans "Les brigades du Tigre" (image : www.toutlecine.com)

- le 10 juillet 2010, l'acteur français Pierre Maguelon, décédé à l'âge de 76 ans. C'est la série TV "Les brigades du Tigre", où il secondait le commissaire Valentin (Jean-Claude Bouillon), qui le rendit populaire. Au cinéma, Pierre Maguelon a joué dans une quarantaine de longs métrages.
- le 12 juillet 2010, le scénariste et réalisateur italien Luigi Scattini, à l'âge de 83 ans. Pas de chefs-d’œuvre à mettre à l'actif de Luigi Scattini, qui s'est surtout distingué dans le domaine du mondo movie, faux documentaire aux sujets croustillants, scabreux voire salaces : Amour primitif (1963) avec Jayne Mansfield, Suède, enfer et paradis (1967), Sorcellerie, magie et messes noires (1969), Ce monde si merveilleux et si dégueulasse (1971), etc.
Les décès de juillet et août 2010

Ludivine Sagnier et Bernard Giraudeau dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (Ozon, 1999) (image : www.toutlecine.com)

- le 17 juillet 2010, l'acteur, réalisateur, producteur et écrivain Bernard Giraudeau, à l'âge de 63 ans. Au cinéma, Bernard Giraudeau avait débuté aux côtés de Jean Gabin dans Deux hommes dans la ville (Giovanni, 1973). Rendu populaire par ses rôles de jeune premier romantique dans les comédies Et la tendresse bordel (Schulmann,1978) et Viens chez moi, j'habite chez une copine (Leconte, 1980), il avait atteint la consécration durant la décennie 80 avec des films d'action comme Le ruffian (Giovanni, 1982) avec Lino Ventura, Rue Barbare (Béhat, 1983) et Les spécialistes (Leconte, 1985) aux côtés de Gérard Lanvin.
On n'oubliera pas non plus ses deux superbes prestations dans Passion d'amour (Scola, 1980) face à Laura Antonelli, et Hécate, maîtresse de la nuit (Schmid, 1982) face à Lauren Hutton. Dans les années 90, les rôles de Bernard Giraudeau étaient devenus plus sombres et plus ambigus tels ceux qu'il a endossés dans Le fils préféré (1994) de Nicole Garcia, Ridicule (1996) de Patrice Leconte, Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (1999) de François Ozon, Une affaire de goût (1999) de Bernard Rapp ou Ce jour-là (2002) de Raul Ruiz. L'acteur, qui vécut avec l'actrice Anny Duperey dans les années 70 et 80, avait réalisé lui-même deux films pour le cinéma : L'autre (1990), adaptation d'un roman d'Andrée Chedid avec Francisco Rabal et Wadeck Stanczak, et Les caprices d'un fleuve (1995), où il jouait aux côtés de Richard Bohringer.
Les décès de juillet et août 2010

Cécile Aubry

- le 19 juillet 2010, l'actrice, scénariste et auteure française Cécile Aubry, à l'âge de 81 ans. On se souviendra surtout de Cécile Aubry actrice dans Manon (Clouzot, 1948), long métrage adapté de l’œuvre célèbre de l'abbé Prévost. On la vit aussi à Hollywood face à Tyrone Power dans La rose noire (Hathaway, 1950). Après avoir épousé un prince arabe, Cécile Aubry se consacra à la littérature enfantine avec des succès populaires comme "Belle et Sébastien" (adapté pour la télévision avec son fils Mehdi), "Poly" et "Le jeune Fabre".
Les décès de juillet et août 2010

Véronique Silver dans Les passagers (Guiguet, 1998) (image : www.allocine.fr)

- le 24 juillet 2010, l'actrice française Véronique Silver, à l'âge de 78 ans. Avec une quarantaine de longs métrages pour le cinéma à son actif, Véronique Silver a marqué l'esprit des cinéphiles en interprétant le témoin handicapé qui raconte l'amour destructeur de Fanny Ardant et Gérard Depardieu dans La femme d'à-côté (1981) de François Truffaut. On avait revu récemment l'actrice, qui a beaucoup joué au théâtre, dans Faut que ça danse (2007) de Noémie Lvovsky.
- le 28 juillet 2010, l'acteur français Raoul Billerey, à l'âge de 84 ans. Maître d'armes et cascadeur, Raoul Billerey s'est retrouvé acteur dans bon nombre de films de cape et d'épée des années 50 et 60 (Les trois mousquetaires, Cadet-Rousselle, Le bossu, Le capitaine Fracasse, Le miracle des loups, Cartouche, Le masque de fer, etc.). Sur grand écran, on se souviendra surtout de lui en grand-père bougon de Charlotte Gainsbourg dans L'effrontée (Miller, 1985).
- le 30 juillet 2010, la scénariste italienne Suso Cecchi d'Amico, à l'âge de 96 ans. Son nom reste indissociablement lié à celui du réalisateur Luchino Visconti. C'est elle l'auteure des scenarii de Bellissima (1951), Senso (1954), Rocco et ses frères (1960), Le guépard (1963), Ludwig (1972), etc.
- le 31 juillet 2010, l'acteur français Philippe Avron, à l'âge de 81 ans. Essentiellement acteur de théâtre, Philippe Avron forma un duo comique avec Claude Evrard dans les années 60 et 70. Il a joué dans une dizaine de films pour le cinéma dont le rôle-titre de Fifi la plume (1964) d'Albert Lamorisse.
Les décès de juillet et août 2010

Bruno Cremer et Romy Schneider dans Une histoire simple (Sautet, 1974) (image : www.allocine.fr)

- le 7 août 2010, l'acteur français Bruno Cremer, à l'âge de 80 ans. Immortalisé à la télévision grâce au Commissaire Maigret, Bruno Cremer avait mis son physique viril au service de réalisateurs à poigne comme Pierre Schoendoerffer - La 317ème section (1964), Objectif 500 millions (1966), L'honneur d'un capitaine (1982), Là-haut, un roi au-dessus des nuages (2002) -, Costa-Gavras - Un homme de trop (1967), Section spéciale (1975) -, Yves Boisset - Cran d'arrêt (1969), L'attentat (1972), RAS (1972), Espion lève-toi (1981), Le prix du danger (1982) -, voire l'américain William Friedkin (Le convoi de la peur, 1977). L'acteur put également mettre sa sensibilité au service de Claude Sautet (l'ex-mari de Romy Schneider dans Une histoire simple, 1974), Patrice Chéreau (le protecteur de Charlotte Rampling dans La chair de l'orchidée, 1974), Jean-Claude Brisseau (le professeur séduit par Vanessa Paradis dans Noce blanche, 1989) ou François Ozon (le mari disparu de Charlotte Rampling dans Sous le sable, 2000).
Les décès de juillet et août 2010

Patricia Neal (image : www.born-today.com)

- le 8 août 2010, l'actrice américaine Patricia Neal, à l'âge de 84 ans. Détentrice d'un Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation face à Paul Newman dans Le plus sauvage d'entre tous (Ritt, 1963), Patricia Neal avait vu sa carrière au cinéma s'interrompre brusquement en 1965 suite à plusieurs attaques d'anévrisme cérébral. Sortie indemne de cet accident après plusieurs semaines de coma (alors qu'elle était enceinte), elle limita par la suite ses prestations d'actrice à des apparitions dans des films pour le grand et le petit écran (comme la vieille Cookie dans Cookie's Fortune, 1999, de Robert Altman). Au cours des années 50, Patricia Neal avait interprété de très beaux rôles pour King Vidor (l'épouse de Gary Cooper dans Le rebelle, 1949), Elia Kazan (la journaliste d'Un homme dans la foule, 1957) et Blake Edwards (l'amie de George Peppard dans Diamants sur canapé, 1963). De 1953 à 1983, l'actrice fut l'épouse de l'écrivain Roald Dahl, auteur de "Charlie et la chocolaterie".

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article