Les décès de juillet 2011

Publié le par lefilmdujour

L'actrice Linda Christian, l'acteur et producteur Claude Laydu et le réalisateur Michael Cacoyannis n'ont pas été les seuls à quitter définitivement la scène au mois du juillet 2011. Ont également disparu :
Les décès de juillet 2011

Jacques Jouanneau (au centre) avec Nadine Tallier (aujourd'hui Nadine de Rothschild), Louis de Funès et Noëlle Adam dans Comme un cheveu sur la soupe (Regamey, 1956) (image : www.toutlecine.com)

- l'acteur français Jacques Jouanneau, décédé le 19 juillet 2011 à l'âge de 84 ans. A la gouaille immédiatement reconnaissable, Jacques Jouanneau se partagea entre le théâtre et le cinéma et joua dans une soixantaine de films pour le grand écran. Multipliant les rôles secondaires, l'acteur était doté "de la bouille du bon copain faussement ahuri et parfois plein de bon sens" (Jean Tulard). On le vit chez Jean Renoir (French Cancan, 1954 ; Elena et les hommes, 1955 ; Le caporal épinglé, 1961), René Clair (Les grandes manœuvres, 1955), Georges Franju (Judex, 1963) et François Truffaut (Domicile conjugal, 1970). Beaucoup de cinéma du samedi soir également, dans des films signés Jean Loubignac, Maurice Labro, Maurice Régamey, Robert Vernay et autres Guy Lefranc. Et quelques nanars bien de chez nous (La grande nouba, Les démerdards, Les bidasses au pensionnat, Le retour des bidasses en folie, Le cow-boy). On avait encore vu Jacques Jouanneau en 1996 dans Fallait pas ! de Gérard Jugnot.
Les décès de juillet 2011

Yoshio Harada (à gauche) dans Still Walking (2008) de Hirokazu Kore-Eda

- l'acteur japonais Yoshio Harada, décédé le 19 juillet 2011 à l'âge de 71 ans. Plus de 80 films à l'actif de ce vétéran viril du cinéma nippon qui démarra sa carrière sur grand écran en 1968 et travailla avec des cinéastes comme Seijun Suzuki (Mélodie tzigane, 1980), Shuji Terayama (Cache-cache pastoral, 1974), Kihachi Okamoto, Shinji Aoyama (La forêt sans nom, 2001) ou Koji Wakamatsu (United Red Army, 2006). Yoshio Harada avait donné la réplique à notre Christophe Lambert dans La proie/The Hunted (1995) et joué récemment le patriarche acariâtre de Still Walking (2008) de Hirokazu Kore-Eda.
Les décès de juillet 2011

Googie Withers dans Les forbans de la nuit (Dassin, 1950) (image: www.cinematek.be)

- l'actrice britannique Googie Withers, décédée le 15 juillet 2011 à l'âge de 94 ans. Célébrité de la scène britannique, Googie Withers avait démarré une carrière cinématographique dès les années 30. Elle est notamment au générique d'Une femme disparaît (1938) d'Alfred Hitchcock et joue une résistante hollandaise qui vient en aide aux aviateurs britanniques tombés derrière les lignes ennemies dans Un de nos avions n'est pas rentré (1942) de Michael Powell et Emeric Pressburger. On ne l'oubliera pas dans le rôle de la sournoise Helen Nosseross dans le célèbre film noir de Jules Dassin Les forbans de la nuit (1950). En 1947, sur le tournage des Amours de Joanna Godden de Charles Frend, Googie Withers avait rencontré l'acteur et producteur australien John McCallum qui allait devenir son mari jusqu'en 2010, année du décès du monsieur (par ailleurs créateur de "Skippy le kangourou").
Les décès de juillet 2011

Karlheinz Böhm et Anna Massey dans Le voyeur (Powell, 1960)

- l'actrice britannique Anna Massey, décédée le 3 juillet 2011 à l'âge de 73 ans. Fille de l'acteur Raymond Massey (le père de James Dean dans A l'est d'Eden d'Elia Kazan), petite-fille du propriétaire de la firme Massey-Ferguson (les fameux tracteurs) et grande dame de la scène et de la télévision britanniques, Anna Massey a joué dans une quarantaine de films pour le grand écran. On retiendra ses prestations dans Le voyeur (1960) de Michael Powell, où elle est tuée par la caméra-poignard de Karlheinz Böhm, et dans Frenzy (1972) d'Alfred Hitchcock, où elle périt entre les mains d'un autre serial killer... Anna Massey a aussi joué pour Otto Preminger (Bunny Lake a disparu, 1965) et Fred Zinnemann (Cinq jours ce printemps-là, 1982). En 2008, le spectateur français attentif avait encore pu apercevoir l'actrice dans Crimes à Oxford (2007) d'Alex de la Iglesia.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article