Les décès de décembre 2010

Publié le par lefilmdujour

Décembre 2010 a été marqué par les disparitions des réalisateurs Jean Rollin et Blake Edwards. Mais d'autres personnalités du cinéma ont également quitté la scène le mois dernier :
Les décès de décembre 2010

Les actrices Francine et Colette Bergé dans Les abysses (1961) de Nico Papatakis (image : www.premiere.fr)

- le 17 décembre, le réalisateur et scénariste d'origine grecque Nico Papatakis, à l'âge de 92 ans. Il avait débuté dans le long métrage avec Les abysses (1962), œuvre inspirée d'un fait divers authentique (les sœurs Papin, employées de maison meurtrières de leur patronne et de sa fille), fait divers qui fut aussi à l'origine du roman "Les Bonnes" de Jean Genet et du film Les blessures assassines (2000) de Jean-Pierre Denis. Nico Papatakis avait aussi signé en 1991 Les équilibristes avec Michel Piccoli dans le rôle d'un personnage très inspiré de Jean Genet. L'homme avait été marié à Anouk Aimée ainsi qu'à l'actrice grecque Olga Karlatos, héroïne de deux de ses cinq longs métrages (Les pâtres du désordre, 1967, tourné dans la clandestinité sous la dictature des colonels, et Gloria Mundi, 1975, dénonciation de la torture en Algérie).
Les décès de décembre 2010

Bernard-Pierre Donnadieu (au centre) dans Urgence (Béhat, 1984) (image : www.toutlecine.com)

- le 27 décembre, l'acteur français Bernard-Pierre Donnadieu, à l'âge de 61 ans, des suites d'un cancer du poumon. Après de nombreux petits rôles au cinéma à la fin des années 70, l'acteur avait été remarqué en 1981 aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Le professionnel de Georges Lautner, puis en sosie de Gérard Depardieu dans Le retour de Martin Guerre (Vigne, 1981). Son visage aux traits durs lui valurent quelques beaux rôles de méchant dans des films comme Rue Barbare (Béhat, 1983) face à Bernard Giraudeau, ou Urgence (Béhat, 1984) face, cette fois-ci, à Richard Berry. Il est aussi le chevalier torturé, père de Julie Delpy, dans le film moyenâgeux La passion Béatrice (1987) de Bertrand Tavernier et l'angoissant psycho-sociopathe dans L'Homme qui voulait savoir (Sluizer, 1988). Bernard-Pierre Donnadieu, qui s'était éloigné du cinéma au début des années 90 pour se consacrer à la télévision, a été vu pour la dernière fois sur grand écran dans Faubourg 36 (2007) de Christophe Barratier.
Les décès de décembre 2010

Per Oscarsson dans La faim (Carlsen, 1966) (image : www.hamsun.dk)

- le 31 décembre, l'acteur suédois Per Oscarsson, à l'âge de 83 ans, dans l'incendie de sa maison. Il avait reçu le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour sa prestation dans La faim (1966) de Henning Carlsen, film adapté de l’œuvre de Knut Hamsun. Petite anecdote : Per Oscarsson figure aux génériques de Millénium 2 et de Millénium 3.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article