Les décès d'octobre 2010

Publié le par lefilmdujour

Les décès d'octobre 2010
Acteurs, réalisateurs, ils ont définitivement quitté l'écran en octobre 2010 :
- le 5 octobre, le réalisateur et producteur Roy Ward Baker, à l'âge de 93 ans. On lui doit le fameux film de science-fiction Les monstres de l'espace (1967), troisième et dernier volet de la trilogie Quatermass, ainsi que plusieurs excellents films fantastiques : The Vampire Lovers (1970), qui marie vampirisme et saphisme, Les cicatrices de Dracula (1970) avec Christopher Lee, Docteur Jekyll et Sister Hyde (1971), où Mister Hyde est... une femme, Les sept vampires d'or (1974) qui associe épouvante (avec Peter Cushing) et kung-fu (avec David Chiang). Roy Ward Baker a également signé un film avec Marilyn Monroe en baby-sitter névrosée (Troublez-moi ce soir, 1952), une version du naufrage du Titanic (Atlantique latitude 41°, 1958) et un western à forte connotation homosexuelle (Le cavalier noir, 1960, avec Dirk Bogarde, plus intéressé par John Mills que par Mylène Demongeot).
Les décès d'octobre 2010

Dirk Bogarde en chef de bande équivoque dans Le cavalier noir (R.W. Baker, 1960)

- le 6 octobre, la chanteuse et actrice française Colette Renard, à l'âge de 85 ans. Vedette de la série TV "Plus belle la vie", Colette Renard a joué dans six films de fiction pour le grand écran. Elle a notamment tenu la tête d'affiche de Business/La grande vie (Boutel, 1959), Un roi sans divertissement (Leterrier, 1963), adaptation du roman éponyme de Jean Giono, et Les pieds dans le plâtre (1964) de et avec Jacques Fabbri.
Les décès d'octobre 2010

Colette Renard dans la série TV "Plus belle la vie"

- le 14 octobre, l'acteur et réalisateur britannique Simon MacCorkindale, à l'âge de 58 ans. Époux de l'actrice Susan George (Les chiens de paille), Simon MacCorkindale est surtout connu en France pour le rôle du Docteur Jonathan Chase dans la série TV "Manimal". On l'a notamment vu au cinéma dans Mort sur le Nil (Guillermin, 1978), adaptation du roman éponyme d'Agatha Christie. Il y joue le mari de la belle et riche héritière assassinée.
Les décès d'octobre 2010

(image : www.helenheart.com)

- le 15 octobre, l'actrice italienne Carla del Poggio, à l'âge de 85 ans. Celle qui fut l'épouse du réalisateur Alberto Lattuada a joué dans une trentaine de films pour le cinéma entre 1940 et 1956. On se souviendra de ses rôles dans les longs métrages de son mari comme Le bandit, (1945), Sans pitié (1948), Le moulin du Pô (1948) et surtout Les feux du music-hall (1950), coréalisé avec Federico Fellini. Carla del Poggio a aussi travaillé pour Vittorio de Sica (Madeleine, zéro de conduite, 1940), Giuseppe de Santis (Chasse tragique, 1947 ; Onze heures sonnaient, 1951) et Pietro Germi (Jeunesse perdue, 1947).
Les décès d'octobre 2010

Carla del Poggio dans Chasse tragique (de Santis, 1947) (image : www.toutlecine.com)

- le 20 octobre, le producteur et réalisateur américain Bob Guccione, à l'âge de 79 ans. Fondateur du célèbre magazine très olé-olé Penthouse, l'homme est surtout connu, cinématographiquement parlant, pour avoir produit Caligula (1979) de Tinto Brass et, accessoirement, en avoir signé les scènes très très chaudes, pour ne pas dire pornographiques.
- le 25 octobre, l'acteur, réalisateur et producteur américain Lamont Johnson, à l'âge de 88 ans. A son actif, entre autres, le western crépusculaire Dialogue de feu (1971) avec Kirk Douglas et le chanteur country Johnny Cash, et le célèbre Viol et châtiment (1976) avec les sœurs Hemingway, Mariel et Margaux.
Les décès d'octobre 2010

L'affiche originale de Viol et châtiment (1976) de Lamont Johnson

- le 28 octobre, l'acteur américain James MacArthur, à l'âge de 72 ans. En France, il est surtout connu pour le rôle de Danny Williams dans la série TV "Hawaï police d'état", rôle qu'il a tenu pendant onze saisons. Au cinéma, James MacArthur avait démarré sa carrière dans Mon père, cet étranger (Frankenheimer, 1956). On l'avait ensuite vu dans diverses productions Disney comme Les Robinson des mers du sud (Annakin, 1960) et dans de grosses machines comme La bataille des Ardennes (Annakin, 1965).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article