Lenny Barre se marre : Les pépées font la loi

Publié le par lefilmdujour

Lenny Barre se marre : Les pépées font la loi
Raoul André, 1954
Lenny Barre a repris le manche après s’être mis au "verre" pendant quelques semaines ! Et il s’est visionné Les pépées font la loi, un petit film du samedi soir comme il en sortait à la pelle dans les années 50 (avant la TV, Navarro et Julie Lescaut donc). Rien que le titre lui avait déjà fait courir un frisson le long de l’échine…
Qu’en est-il au final ? Je vous rassure tout de suite, le film ne risquait pas de décrocher la Palme d’or à Cannes. Il vaut néanmoins son petit coup d’œil car on ne s’y ennuie pas trop, le réalisateur ayant pris le parti du second degré assumé (tout du moins on l’espère). Nos pépées sont donc trois sœurs : la sexy en diable Dominique Wilms, la beauté populo Claudine Dupuis, et Louise Carletti, femme dans la vraie vie du metteur en scène (ce qui explique cela).
Et v’là que le trio s’infiltre dans la pègre parisienne pour sauver la quatrième sœur kidnappée par le Milieu. Je n’ai pas vraiment le temps de vous narrer le comment du pourquoi mais sachez que les trois grâces, élevées dans la plus pure tradition bourgeoise sous ce bon René Coty, vont se mettre à causer l’argot et jouer les pétroleuses de service de manière assez rigolote. Le tout finit par un combat de catch dantesque entre bandits et personnes du beau sexe (la mère ayant fait le rappel de toutes ses anciennes copines de trottoir…).
Bref, c’est pas intello et on passe un moment assez sympa en compagnie de mignonnettes starlettes des années 50. Cerise sur le gâteau, Louis de Funès apparaît dans un petit rôle sous le nom de « Jeannot la bonne affaire » (parce qu’il se frotte les mains tout le temps). Que demander de plus ?
Lenny Barre
Les pépées font la loi est disponible en DVD chez René Chateau Vidéo.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article