Lenny Barre se marre : Le secret de Soeur Angèle

Publié le par lefilmdujour

Lenny Barre se marre : Le secret de Soeur Angèle
Léo Joannon, 1955
Avec un titre comme ça, le spectateur à la libido un tantinet émoustillée serait en droit d'attendre du croustillant, du faisandé, voire de l'interdit ou du blasphématoire... Hélas, trois fois hélas, pour l'amateur de bonnes sœurs en cornettes à la moralité douteuse et aux mœurs plutôt lestes... Nous sommes ici face à du mélo français quasi saint-sulpicien où le fameux "secret" apparaît bien dérisoire à nos yeux de mécréants matérialistes.
Jouée par une Sophie Desmarets que l'on connaît mieux pour ses prestations comiques au théâtre et à la télévision, sœur Angèle est témoin du meurtre d'un antiquaire alors qu'elle quête en plein Paris auprès de clients de boutiques et de restaurants. Envoyée sur Marseille par sa mère sup' pour accueillir des rapatriés d'Indochine, quelle n'est pas sa surprise de tomber "fortuitement" sur l'assassin qui, lui, ne la reconnaît pas. Eh oui, notre héroïne voyage en habit civil et a laissé momentanément tomber sa tunique religieuse !
Toujours le cœur sur la main, sœur Angèle va tout faire pour soustraire des griffes de la police le coupable (qui, pas vraiment mauvais bougre, a été contraint au meurtre par désespoir). Pourquoi donc tant de sollicitude, me direz-vous ? Eh bien, figurez-vous que notre nonnette veut convaincre l'homme de se dénoncer de lui-même et qu'elle en pince aussi, la malheureuse, pour le monsieur (joué avec prestance par Raf Vallone). Voilà le secret de la dame... et pour que l'honneur soit sauf, on nous rabâche que sœur Angèle n'a pas encore prononcé ses vœux. C'est vrai que ç'aurait fait mauvais genre autrement et que la Centrale catholique du cinéma aurait renâclé...
Bref, le scénario est tellement tiré par les cheveux que, même avec l'intercession du Saint-Esprit, l'on n'y croit pas une seule seconde. Ajoutez par là-dessus une épidémie de peste pulmonaire sur le navire en provenance d'Indochine et notre sœur Angèle prête au sacrifice ultime pour sauver les petits Chinois, et vous obtenez ici un improbable mélo de la plus belle eau de bénitier. Faut dire que Léo Joannon, le réalisateur, était coutumier du fait religieux édifiant. Deux ans plus tôt, il avait tourné Le défroqué avec Pierre Fresnay en prêtre défroqué qui retrouvait la foi après avoir assassiné un jeune novice...
Vous l'aurez compris, Le secret de sœur Angèle n'est en aucun cas un film pour Lenny Barre et ses disciples qui devront se retourner vers Intérieur d'un couvent, V'là que les nonnes dansent le tango, Le couvent de la bête sacrée ou L'autre enfer pour satisfaire leurs pulsions inavouables...
Lenny Barre
Le secret de soeur Angèle est disponible en DVD chez René Chateau Vidéo.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article