Le Film du jour n°11 : Ça cogne et ça rigole chez les routiers

Publié le par lefilmdujour

Titre original : Truck Stop Women

Un film américain de Mark LESTER (1974) avec Claudia Jennings, Lieux Dressler, Dennis Fimple...

Ah ! Les routiers ! Comme disait Max Meynier, ils sont sympas... surtout lorsqu'on roule derrière eux sur une route sinueuse de montagne, qu'ils nous enveloppent d'un poétique nuage grisâtre et qu'ils font tout pour nous empêcher de doubler... Les routiers ont été les héros - ou les antihéros - d'un nombre non négligeable de longs métrages. Jean Gabin notamment a enfilé le pull à col roulé et la salopette du chauffeur de camion dans deux films honorables : Des gens sans importance (Verneuil, 1955) avec la plus que charmante Françoise Arnoul, et Gas-oil (Grangier, 1955) avec Jeanne Moreau en maîtresse d'école amoureuse de notre Jeannot.

Les amateurs de gros engins apprécieront aussi l'excellent petit film britannique Train d'enfer de Cy Endfield (1957), dont le clou est une course de camions échevelée, le fameux Convoi de Sam Peckinpah (1978), l’archiconnu Le salaire de la peur (Clouzot, 1953) et son remake américain Le convoi de la peur (Friedkin, 1977) et, bien sûr, Duel de Spielberg (1971) où, là, le routier que l'on ne verra jamais s'avère vraiment, mais vraiment, pas sympa.

Ça cogne et ça rigole chez les routiers, l'histoire : Une mère et sa fille tiennent gentiment un bordel pour routiers. Mais la mafia locale décide de mettre main basse sur cette petite affaire familiale. Les deux femmes, qui n'ont pas froid aux yeux et qui tombent souvent la chemise (et la nuisette), ne vont pas se laisser faire.

Class 1984 (1981), le "must" de la filmographie de Mark Lester (image : www.toutlecine.com)

Né en 1946, le réalisateur américain Mark-L. Lester est surtout connu pour Class 1984 (1981), gros succès dans les salles à l'époque et sorte de remake gonflé à la testostérone de Graine de Violence, film des années 50 signé Richard Brooks. Dans Class 1984, un professeur de musique est nommé dans un collège américain où règne l'hyper-violence. Il saura s'y faire respecter grâce à la scie circulaire électrique (faut savoir les mater, ces p'tits jeunes). Le réalisateur en donnera une suite, nettement moins réussie, avec Class of 1999.

Avec Commando (1985), Mark Lester a également signé un Schwarzenegger. Dans ce long métrage, "Arnold ne joue pas au comédien, il a le regard froid des grandes présences", peut-on lire dans le Dictionnaire du cinéma de Jean Tulard (il lui a fait peur ou quoi !).

Commando (1985), un Schwarzy signé Mark Lester

On doit aussi à Mark-L. Lester un long métrage sur les cascadeurs (Les risque-tout, 1977) et une adaptation d'un roman de Stephen King (Firestarter/Charlie, 1984, avec l'alors gamine Drew Barrymore, tout juste sortie du tournage du fameux E.T. de Spielberg). En fait, la plupart des films que le réalisateur a mis en boite depuis la fin des années 80 sont sortis chez nous directement en DVD et mettent souvent en scène gros bras (Dolph Lundgren, Brandon Lee, Mario Van Peebles), pin-up (Erika Eleniak) ou rappeurs (Coolio). Mark-L. Lester a refait parler de lui en 2005 avec Ptérodactyles, diffusé sur M6 et narrant les aventures d'une groupe d'archéologues en butte aux attaques d'animaux volants préhistoriques (ajoutés numériquement et ça se voit...). En 2013, il a commis un Poseidon Rex, histoire d'un tyrannosaure qui vit au fond des mers...

Claudia Jennings

Peu de choses à dire sur les acteurs de Ça cogne et ça rigole chez les routiers, pratiquement inconnus de ce côté-ci de l'Atlantique à part peut-être Claudia Jennings, playmate de Playboy dans le numéro de novembre 1969 (une info d'importance pour les collectionneurs et amateurs de belles carrosseries). Malheureusement décédée en 1979 à l'âge de vingt-neuf ans dans un accident de voiture, Miss Jennings a aussi joué dans le moins connu des Cronenberg (Fast Company, 1978) ainsi que dans quelques productions de Roger Corman comme Dynamite Girls (Pressman, 1976) ou Les gladiateurs de l'an 3000 (1979), film post-apocalyptique... de série B (pour être gentil) avec David Carradine en tête d'affiche.

Publié dans Titres rigolos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article