La rubrique d'Anna le Gésic : Amore

Publié le par lefilmdujour

La rubrique d'Anna le Gésic : Amore
Luca Guadagnino, 2009, film sorti en salles le 22 septembre 2010
D'une beauté plastique époustouflante, Amore suit le lent retour à l'émotion, à la vie, à l'amour, d'une Italienne d'origine russe figée depuis de nombreuses années dans le carcan étouffant d'une famille de la grande bourgeoisie milanaise.
Aux accents viscontiens évidents (ce n'est pas pour rien que Marisa Berenson, épouse du héros de Mort à Venise, joue la matriarche garante de l'orthodoxie sociale de la dynastie dans Amore), le film de Luca Guadagnino oppose le cérémonial guindé des repas pris dans la demeure/prison familiale aux scènes d'amour en plein air qui mêlent la nature, l'héroïne (Tilda Swinton, géniale comme d'habitude) et le jeune cuisinier qui (r)éveille les sens de notre belle au bois dormant.
Alors que l'entreprise gérée par son mari et ses fils cède aux sirènes délétères de la mondialisation (représentée ici par un entrepreneur sikh américain adepte des formules creuses que les chantres de l'ultralibéralisation nous serinent quotidiennement), Emma transcende ce qui n'aurait pu être que du bovarysme (en fait, Emma n'est même pas son vrai prénom) et se libère de toutes ses chaînes dans une scène finale grandiose.
Qu'Amore soit rythmé par la musique sublime de John Adams, joue beaucoup sur la profonde émotion que le spectateur ressent à la vision de ce film magnifique.
Anna le Gésic
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article