La petite phrase du jour n°45 : la censure italienne en 1974

Publié le par lefilmdujour

La petite phrase du jour n°45 : la censure italienne en 1974
"Ce film, doublement pernicieux parce que réalisé par une femme, montre une scène ignoble où l'on voit l'interprète féminine prendre l'initiative dans les rapports amoureux."
La censure italienne en 1974 commentant Portier de nuit de Liliana Cavani, film qui ausculte les relations dominant-dominé dans les rapports qu'entretient une femme de chef d'orchestre, ancienne déportée, avec un ex-bourreau nazi dont elle était la maîtresse, douze ans après la fin de la Seconde guerre mondiale. La phrase est reprise dans So Film n°15, novembre 2013, dans le Top 10 des films sadomaso, page 20.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article