L'oeil de Crazy Bug : WAZ

Publié le par lefilmdujour

L'oeil de Crazy Bug : WAZ
Tom Shankland, 2006, film sorti directement en DVD
Cher ami du cinéma, tu aurais bien besoin d’un petit fortifiant en cette fin 2011, quelque chose qui puisse te ravigoter et t’émoustiller quelque peu… Laisse tomber l’Hépatoum (oui, je sais, c’est épatant…) et loue-toi ou procure-toi WAZ, une petite réussite dans le genre du film d’horreur qui te prendra aux tripes et te fera comprendre la chance que tu as d’être vivant...
La phrase en exergue placée sur la pochette de DVD résume bien l’ambiance du long métrage : « Jusqu’où êtes-vous prêt à souffrir pour sauver ceux que vous aimez ? » A cette question digne d’un grand oral de philosophie mâtiné d’initiation à la torture physique et mentale, le film de Tom Shankland (qui a aussi pondu The Children, une œuvre tout aussi glaçante projetée sur les écrans de cinéma fin 2009) répond via un jeu de pistes tordu et assez original. Il y est question de cadavres retrouvés mutilés et portant une étrange équation gravée dans la chair, équation qui traite de la survie des gênes et dont les trois premiers symboles forment le titre du film.
Je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas déflorer le sujet, sinon que l’enquête, glauquissime, est menée par un inspecteur blasé qui semble revenu de tout mais qui cache un lourd secret à l’origine de toute l’affaire (le vraiment très bon Stellan Skarsgard, vu dans Breaking the Waves et Dogville de Lars von Trier, autant dire un joyeux drille…). WAZ constitue donc un excellent moment de cinéma (je ne dirais pas de détente…) pour peu que l’on apprécie les films anxiogènes (et porteurs d’un discours somme toute sensé). Cœurs sensibles s’abstenir néanmoins.
Crazy Bug
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article