L'oeil de Crazy Bug : La falaise mystérieuse

Publié le par lefilmdujour

L'oeil de Crazy Bug : La falaise mystérieuse
Lewis Allen, 1944
Premier long métrage réalisé par Lewis Allen, surtout connu pour deux films noirs (La furie du désert et Je dois tuer), La falaise mystérieuse concentre son action autour d'une maison hantée. Juché en haut d'une falaise (d'où le titre français, puisque le titre original,The Uninvited, est un tantinet plus explicite) et depuis longtemps inhabité, un manoir tape dans l’œil d'un frère et d'une sœur qui vont tout faire pour l'acquérir malgré les fortes réticences du propriétaire... De fait, des rumeurs assurent que l'endroit est hanté par la propre fille de l'homme, tuée tragiquement en chutant de la falaise et en laissant derrière elle une petite fille de trois ans. Petite fille devenue suffisamment grande pour taper, elle aussi, dans l’œil du frère (joué par l'excellent Ray Milland). Effectivement, une présence - plutôt maléfique - rôde dans le manoir.
Je n'en dirai pas plus, histoire de ne pas déflorer le sujet. Œuvre filmée dans un superbe noir et blanc, La falaise mystérieuse est un petit bijou fantastique dont les effets sont d'autant plus réussis qu'ils ne sont que suggérés. Pas de grand-guignol ici, juste des bruits, des pleurs, des odeurs, des variations d'éclairage, une vague forme blanche. En point d'orgue, une séance de spiritisme vraiment impressionnante où l'on s'aperçoit qu'il n'y a pas un seul, mais deux fantômes qui hantent les lieux ! Certes l'histoire est assez convenue (le spectateur un tant soit peu finaud comprend assez vite le "secret" qui se cache derrière toute l'affaire), mais l'ambiance du film est réellement prenante.
A noter que le réalisateur Jacques Tourneur lui-même, auteur quand même de La féline, Vaudou et Rendez-vous avec la peur, plaçait très haut La falaise mystérieuse au rayon fantastique.
Crazy Bug
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article