L'oeil de Crazy Bug : L'esprit de Caïn

Publié le par lefilmdujour

L'oeil de Crazy Bug : L'esprit de Caïn
Brian de Palma, 1992, film sorti en salles le 30 septembre 1992
Il est communément admis que L’esprit de Caïn est l’un des plus mauvais films de Brian de Palma. Certes, on est loin des chefs-d’œuvre que sont Carrie, Pulsions ou Obsession. Mais L’esprit de Caïn vaut bien mieux que sa réputation exécrable.
Histoire d’un malade aux personnalités multiples (John Lithgow, excellent… même s’il est souvent à la limite du cabotinage… mais le rôle veut ça), le film mêle de façon particulièrement habile rêves des protagonistes, fantasmes des uns et des autres, et visions schizophréniques. Si bien que, dans la première moitié du long métrage, le spectateur passe de surprise en surprise, ne sachant jamais à quel niveau de réalité il se situe.
L’esprit de Caïn reste néanmoins parfaitement lisible et donne l’occasion à Brian de Palma de multiplier les scènes hommages. On y retrouve donc une séquence directement décalquée du Psychose d’Hitchcock (le réalisateur est un habitué des références au maître du suspense), ainsi que des réminiscences des films de Dario Argento et… une multitude d’autocitations. Le spectateur a ainsi droit à une scène d’ascenseur avec travesti portant perruque et imperméable, qui ne peut que rappeler la scène-choc de Pulsions où la pauvre Angie Dickinson se faisait lacérer au rasoir de la plus belle des manières. Bref, si vous êtes fans de de Palma, L’esprit de Caïn, sorte de film-concept, vous ravira. Pour les autres…
Crazy Bug
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article