L'oeil de Crazy Bug : All The Boys Love Mandy Lane

Publié le par lefilmdujour

L'oeil de Crazy Bug : All The Boys Love Mandy Lane
Jonathan Levine, 2006, film sorti directement en DVD
Mandy Lane détonne dans le petit monde d'étudiants où elle gravite. Elle ne boit pas, elle ne fume pas, elle ne se drogue pas, elle ne drague pas et elle... ne cause pas beaucoup. Mais la jeune fille affiche une beauté virginale et tous les garçons la convoitent plus ou moins ouvertement. Dans l'espoir de conclure, une bande de copains invite la belle Mandy dans un ranch isolé. Oui, mais voilà, un invité-surprise a décidé de les éliminer un par un.
Rien de bien nouveau sous le soleil du "slasher" se dit-on au premier abord... Sauf qu'ici les caractères des uns et des autres sont bien typés et sortent des schémas convenus habituellement servis par les films où un serial killer décanille de jeunes dévoyés. Le réalisateur, qui signe ici son premier long métrage, avoue d'ailleurs s'être inspiré des films de Larry Clark et de Gus van Sant pour camper ses personnages et l'ambiance très particulière des campus américains. Toute la première moitié du long métrage de Jonathan Levine est à cet égard une parfaite réussite.
All The Boy Love Mandy Lane accuse néanmoins un coup de mou au moment où les meurtres (sanglants mais sans excès) s'enchaînent. A ce moment-là, le film semble en effet retrouver les sentiers archirebattus du slasher et les effets clipesques légèrement tape-à-l’œil de la mise en scène ne peuvent rien y changer. Mais un coup de théâtre, dont je ne peux décemment pas dévoiler la teneur, vient radicalement changer la vision du film une dizaine de minutes avant la fin, nous obligeant à remettre en perspective toutes les scènes précédentes. Trop fort... et très perturbant !
Cerise sur le gâteau, l'actrice principale (Amber Heard, vue notamment dans Bienvenue à Zombiland et La famille Jones ) est absolument divine. Nous n'irons pas jusqu'à clamer comme le magazine Mad Movies que All The Boys Love Mandy Lane est un classique en puissance. Mais le film, c'est certain, vaut très largement le détour.
Crazy Bug
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article