Julie Harris (1925-2013)

Publié le par lefilmdujour

Julie Harris (1925-2013)
Avant tout actrice de théâtre (5 Tony Awards à la clé), mais surtout connue en France pour son rôle de petite amie de James Dean dans A l'est d’Éden (1955) d'Elia Kazan, la comédienne américaine Julie Harris est décédée le 24 août 2013 à l'âge de 87 ans.
Julie Harris (1925-2013)
Avant de marquer les esprits dans le film d’Elia Kazan, Julie Harris n’était passée qu’une seule fois devant les caméras de cinéma. L’actrice avait joué en 1952 Frankie Addams, le personnage principal du roman éponyme de Carson McCullers, dans The Member of the Wedding de Fred Zinnemann. Pour ce rôle, où elle interprétait une gamine de douze ans, Julie Harris avait décroché une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice.
Finalement, Julie Harris, qui aura aussi beaucoup travaillé à la télévision (dans la série « Côte Ouest » notamment), n’aura tourné qu’à peine une trentaine de films pour le grand écran. Mais on se souviendra également de l’actrice en femme dépressive et hyper-sensible dans le film d'épouvante La maison du diable (1963) de Robert Wise, et en épouse perturbée de Brian Keith, amant d'Elizabeth Taylor, dans Reflets dans un œil d'or (1967) de John Huston.
Julie Harris (1925-2013)

Julie Harris dans La maison de l'épouvante (Wise, 1963) (image : www.toutlecine.com)

Julie Harris avait aussi donné la réplique à Laurence Olivier dans La puissance et la gloire (Daniels, 1961), à Anthony Quinn dans Requiem pour un champion (Nelson, 1961), à Paul Newman dans Détective privé (Smight, 1965). Plus récemment, on l’avait revue au cinéma dans Gorilles dans la brume (Apted, 1988), La part des ténèbres (Romero, 1990) et Passage pour le paradis (Baiocco, 1995).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article