Juanita Moore (1914-2014)

Publié le par lefilmdujour

Amie noire de Lana Turner dans l’exceptionnel Mirage de la vie (1958) de Douglas Sirk, un rôle qui lui valut une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, Juanita Moore est décédée le 1er janvier 2014 à l’âge de 99 ans.

Dans Mirage de la vie, Juanita Moore joue une femme qui, liée d’une amitié indéfectible avec une actrice (Lana Turner) élevant, comme elle, seule son enfant, se retrouve confrontée au racisme de base et au refus, par sa propre fille, de sa couleur de peau.

La comédienne avait débuté au cinéma dans de petits emplois (souvent non crédités) à la fin des années 1940 et se vit accorder des rôles de plus en plus importants au cours de la décennie suivante. Après Mirage de la vie, Juanita Moore, tout en continuant à se produire sur scène et en tournant aussi pour la télévision, travailla pour Edward Dmytryk (La rue chaude, 1961), John Cassevetes (Un enfant attend, 1963) ou Jules Dassin (Point noir, 1968, transposition du Mouchard de John Ford dans le milieu des luttes des Noirs pour leurs droits aux Etats-Unis).

L’actrice joua également dans quelques films typiques de la blaxploitation comme Le mac (1973) de Michael Campus, Abby (1974) de William Girdler, avatar de L’exorciste (Friedkin, 1973) avec un casting intégralement noir, Thomasine & Bushrod (1974), western de Gordon Parks Jr., ou Quand la ville tremble (1974), thriller de William Girdler.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article