Jean-Henri Roger (1949-2012)

Publié le par lefilmdujour

Jean-Henri Roger (1949-2012)
Coréalisateur au début des années 1980 de deux films avec l’actrice Juliet Berto (Neige et Cap Canaille), le cinéaste français Jean-Henri Roger est décédé le 31 décembre 2012 à l’âge de 63 ans.
Maoïste, Jean-Henri Roger avait rencontré Jean-Luc Godard en 1968, fait partie du collectif cinématographique Dziga Vertov et participé avec le réalisateur de Pierrot le Fou au tournage de plusieurs films collectifs comme British Sounds (1969) (en Angleterre) ou Pravda (1969) (en Tchécoslovaquie). Après la dissolution du groupe en 1972, il s'était alors engagé dans l’association Cinélutte (1973-1976) qui produisit, tourna et diffusa en marge du système plusieurs films de court et moyen métrages, inscrits dans les luttes sociales et politiques des années 1970.
Enseignant à partir de 1972 au département de cinéma du centre expérimental de Vincennes (devenu l'université Paris VIII), Jean-Henri Roger s'associa au début des années 1980 à Juliet Berto (l’actrice, vue notamment chez Godard, est décédée en 1990), et réalisa avec elle ses deux premiers longs métrages de fiction : Neige (1981), film au réalisme poétique sur la faune interlope naviguant entre sexe et drogue du côté de Pigalle et Barbès, puis Cap Canaille (1982), histoire policière avec Marseille, ses bars et ses quartiers louches comme toile de fond.
Le cinéaste était revenu à la réalisation en 2001 avec Lulu, du nom d’une ancienne prostituée et transsexuelle avec Elli Medeiros dans le rôle-titre, et avait signé en 2005 Code 68, film centré sur une réalisatrice qui tente de faire un film sur mai 68. On avait également aperçu Jean-Henri Roger dans des rôles secondaires dans Eloge de l’amour (Godard, 1999), Après la vie et Cavale (L. Belvaux, 2001) ou Bamako (Sissako, 2005).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article